Miss Black France : une première dans l’Hexagone !



Publié dans : #  Infos, People

J’ai suivi au 20h de France2 un reportage sur le début de polémique que soulève le concours de beauté Miss Black France organisé ce week-end à Paris. Le reportage dénonce le »communautarisme » de cette manifestation. Une accusation rejetée par Frédérick Royer (journaliste et animateur), l’organisateur: « L’élection Miss France n’est pas assez représentative de la population française d’aujourd’hui », explique t-il pour justifier la création de ce concours visant à « mettre la lumière sur ces femmes noires extrêmement nombreuses que l’on voit peu dans les médias ».

L’initiative est également critiquée par Patrick Lozès, le fondateur du CRAN ((Conseil représentatif des associations noires) le Conseil représentatif des associations noires: « Que penserait-on d’un concours dont les femmes noires seraient exclues ? Cet événement risque de braquer inutilement les Français. Il faut une lutte contre les discriminations mais pas au moyen d’un militantisme pour le différentialisme ».

L’historien François Durpaire n’est pas de cet avis: « En France les seules miss noires que nous avons connues étaient soit métisses soit originaires d’outre-mer. Il n’y a jamais eu de filles issues de parents sénégalais ou algériens. Ces filles là ne se reconnaissent pas encore dans le concours de Miss France. Elles pensent qu’il n’est pas pour elles et donc s’auto-censurent.

Je vois ce concours Miss Black France comme une étape vers les concours nationaux, pas comme un enfermement communautaire qui poserait problème. Aux Etats-Unis, on peut être hispanique et se sentir totalement américain. Ces deux fiertés ne sont pas incompatibles ». Question alors du journaliste: « Puisque les organisateurs veulent lutter contre les discriminations, accepteraient-ils de laisser concourir une femme blanche ? » François Durpaire ne se défausse pas : « Si un homme voulait s’inscrire à Miss France, pourrait-il parler de discrimination ?

Est-ce qu’une fille de moins d’1m70 pourrait porter plainte à cause de sa taille ? C’est une hypothèse que seul un esprit pervers républicaniste peut se poser ». A noter enfin que le concours a reçu le soutien de Geneviève de Fontenay qui s’est dite « extrêmement attachée aux valeurs qu’il véhicule en ces temps électoraux difficiles ».

La dame au chapeau estime que »l’élection Miss Black France contribue à mettre en avant les canons de beauté contemporains, qui un jour j’espère remplaceront ceux de la guerre. » Par Serge Bilé

PS : Et le nom en anglais «Black» à la place de «Miss Noire France» ? Réponse sans détour de l’organisateur : « Je préfère le mot «noire» mais c’est une question de marketing international et d’échos médiatiques à l’étranger notamment en Afrique anglophone.»

Sélectionnées sur casting parmi 1000 candidatures provenant de toutes les régions françaises, dix-huit jeunes femmes noires de 17 à 28 ans sont en lice. Les jeunes femmes défileront en tenue de soirée, mais aussi en maillot de bain. Parmi les membres du jury, on trouve les rappeurs Passi et Mokobé (ex-113), et les animateurs de télévision Vincent Mac Doom et Enora Malagré. Les candidates doivent résider en France sans pour autant être françaises.

La chaîne Trace Urban et les radios Africa N°1 et Tropiques FM sont partenaires de « Miss Black France ». Miss Black France le 28 avril 2012 à la Salle Wagram à Paris.

Plus d’infos, billets / réservations sur : missblackfrance.com




Commentaires sur le Site

  1. [...] pageants seems heretical to many netizens. A post published on a Martinican blog People Bo Kay explains both points of view [Fr] and where the division [...]

  2. [...] post published on a Martinican blog People Bo Kay explains both points of view [fr] and where the division [...]

  3. [...] post published on a Martinican blog People Bo Kay explains both points of view [fr] and where the division [...]

Recherche personnalisée