Missié Kako : un jeune talent de la scène dancehall avec lequel il faut compter


Publié dans : Chanteurs, People
Mots clés : ,
Vues : 23

missie-kako

Dans le paysage musical antillais, la Martinique n’est pas en reste. La scène dancehall, par exemple, propulse régulièrement des talents. Missié Kako fait désormais partie de ses jeunes talents avec lesquels il faut compter.

C’est en 2011 que Missié Kako, originaire du Marigot en Martinique, va sortir de l’ombre et rencontrer son 1er gros succès grâce au Champomy Riddim de Mafio House. Le titre “Sur la Table”, très diffusé dans les soirées le fait découvrir à un plus large public.

Ne cherchant pas à plaire à tout prix, l’artiste, simple et honnête, met un point d’honneur à l’écriture de textes qui lui ressemblent. Le jeune homme partage naturellement son quotidien et ses anecdotes, tantôt de manière décalée et avec beaucoup d’humour, tantôt plein de sérieux et de réalisme. Bien que concentré sur le dancehall et le reggae, l’artiste reste ouvert à d’autres styles musicaux, défendant une identité créole forte, notamment avec du kompa. Déterminé, il a également le mérite d’avoir tourné et monté une bonne partie de ses clips lui-même !

Après le succès de “Sur La Table”, Missié KAKO est très demandé et se produit partout en France accompagné de Dj Jizzy (Mada Voice) et Dj Koncret D, montrant une importante maturité scénique et une excellente capacité à communiquer avec le public.

En 2013, on le retrouvait sur “Holidays Dance 3” de Dj Ken, ainsi que sur le titre produit par Scorblaz “An Kay La” featuring Kalash, Mighty Ki La, Politik Nai, T-Jy et Davee G.

Et c’est en 2014, le 05 mai plus exactement, qu’il va sortir son album intitulé : “I Ja Tan” avec des productions signées Mafio House, LordCrazy, Sens High J, TKM, SRG…

Cette sortie est accompagnée du clip du premier extrait de l’album « Salope et Salaud », rebaptisé Charlotte et Charlo en version censurée.