Mobilisation des associations antiracistes contre la Ministre Laurence Rossignol devant RMC

Vues : 2367

Les visages sont graves, fermés et durs, les militants antiracistes sont ici au 12 rue d’Oradour-sur-Glane, aux portes des studios RMC et BFM pour revendiquer un droit de réponse après les mots méprisants de Laurence Rossignol, jeudi dernier. Les propos de la Ministre de la Famille, de l’Enfant et des Droits de la femme ont choqué et indigné une grande partie de la population noire, des femmes musulmanes et de leurs sympathisants.

20160402_162058

Cet après-midi, (samedi 02 avril) ils souhaitaient être reçus par un représentant de RMC, ils voulaient comprendre l’attitude passive du journaliste Jean-Jacques Bourdin qui recevait la Ministre Laurence Rossignol (auteur du dérapage cité ci-dessus) à la Radio RMC. Pour les représentants des Associations présentes, cette rencontre était aussi une opportunité pour dénoncer le mépris du Gouvernement socialiste qui ne donne pas aux Noirs de France plus de visibilité.

20160402_153455

Loin d’être découragés par le temps maussade et la pluie, les Noirs de France, le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires de France, le CREFOM (le Conseil représentatif des Français de l’Outremer), la Brigade Anti-Négrophobie, les sympathisants blancs et maghrébins, se sont retrouvés dans le 15ème arrondissement à l’appel du CRAN.
Lentement, la foule s’est épaissie face à une escorte de policiers barrant l’accès des locaux de RMC.

20160402_163119

Dès 15h00, la Brigade Anti-Négrophobie, explique les raisons de cette manifestation et leurs principales revendications après les propos à connotations racistes de Laurence Rossignol. Elle s’insurge contre la position de la Ministre qu’elle pense être raciste et manipulatrice, voulant opposer les nègres africains et les autres nègres, américains et antillais. Le porte parole de la Brigade Anti-Négrophobie, l’accuse de vouloir piétiner leur dignité et en ce sens demande que La Ministre s’explique pour une « réhabilitation » de l’Homme Noir et de celle des descendants d’esclaves.

20160402_153828

Après un « soupçon d’échanges » vifs entre la brigade Anti-Négrophobie en colère et la Police, le ton s’est rapidement adouci et c’est le Vice-président du CREFOM Claude Ribbe qui prend le micro.

20160402_160819

L’historien, amer et rude dans son discours, s’est tout d’abord excusé de cette entrave au bon déroulement  de RMC. Pour lui, il est impardonnable qu’on continue à rabaisser, à ironiser l’Homme noir en le qualifiant de nègre de façon méprisante. Claude Ribbe, de citer, son ami et poète,  Aimé Césaire, qui s’amusait à renvoyer l’insulte à  celui qui l’interpellait comme le nègre…en lui répondant : « Le Nègre t’emmerde ».
Il s’étonne que la Ministre française puisse croire que les esclaves étaient heureux d’être des hommes serviles, renonçant à leur liberté pour devenir les esclaves des maîtres blancs dans les plantations.

20160402_154528

Le Président du CRAN, Louis-Georges Tin, a remercié ceux qui se sont déplacés pour dénoncer les paroles inacceptables de la Ministre Laurence Rossignol. Le dérapage de la Ministre est, a-t-il souligné une bonne occasion d’indexer un racisme négrophobe dont on ne parle pas.

20160402_164542

Après 1heure de manifestation, Laurent Saigre, le Rédacteur en Chef de RMC, a accepté de voir la foule surchauffée, pour tenter de répondre aux demandes d’explications. Le journaliste assure n’avoir pas suivi l’affaire; il propose de s’entretenir avec Jean-Jacques Bourdin qui selon lui, est le seul à donner un sens à son attitude durant l’interview de jeudi 30 mars. Une attitude qui a suscité indignation et colère générale.

Jeudi 30 mars, dans les studios de RMC, Laurence Rossignol s’agace de l’« irresponsabilité » des grandes marques qui investissent dans le marché de la mode islamiste. Elle compare alors, les femmes musulmanes qui portent leur longue robe aux nègres qui acceptaient d’être mis en esclavage : « Il y avait des nègres afric… des nègres américains qui étaient pour l’esclavage ».

20160402_165010

Depuis le CRAN a saisi la Justice contre la Ministre Laurence Rossignol et le CSA contre le journaliste de RMC-BFM, Jean-Jacques Bourdin.
Réponse de l’intéressé Dimanche soir, 3 Avril, il pourra s’entretenir avec les Associations qui attendent depuis jeudi soir sa réaction. (Dorothée Audibert-Champenois)

Écoutez la Brigade Anti-Négrophobie face au Rédacteur en Chef de RMC Laurent Saigre : (micro de Dorothée Audibert-Champenois)

Photos : Dothy-CH