MounBoKay : L’Homme Paille et Christiane Grangenois

Vues : 858

PBK--Moun-Bokay--L-Homme-Paille--et--Christiane-Grange-Nois--14

Christiane Grangenois est professeur d’ arts appliqués au lycée. Elle est également auteur/compositeur/interprète, femme, épouse et mère. Yoni Alpha alias L’homme Paille,  n’est pas seulement artiste dancehall, il enseigne aussi la communication et le management à des élèves « trop conscients d’eux-mêmes pour être fanatiques des autres. » Il se dit artiste, certes, mais pas plus que les autres car il estime que nous sommes tous créatifs.

Depuis son enfance, Paille a toujours aimé l’écriture et ressent un véritable amour des mots. Il considère qu’on ne peut pas faire un discours et le soustraire de sa temporalité. Il faut assumer ses écrits et pouvoir les expliquer à l’avenir. C’est certainement pour cela qu’il a choisi l’enseignement.

PBK--Moun-Bokay--L-Homme-Paille--et--Christiane-Grange-Nois--05

La nouvelle génération ne connaît pas forcément Christiane, mais c’est une artiste qui est sur scène depuis son très jeune âge. Elle a un parcours pluridisciplinaire dans,  la musique, le théâtre et la danse. C’est en tant que choriste du groupe Taxi Créole et du chanteur Kali que le public a pu découvrir Christiane car ils étaient très exposés à une époque.

Les « kwistions se sont enchainés comme à l’accoutumé, mais celui qui retient l’attention est le suivant : Quel temps fait-il dans ton pays?  D’abord Paille répond que son pays étant la Martinique, il y fait tout aussi beau qu’au paradis.

Christiane trouve qu’il ne fait pas très beau en ce moment en Martinique. Elle trouve le temps un peu maussade. Pour elle « ce pays ne tourne pas rond, le pays est complètement bloqué par les individus. Il y a en quelque part, quelque chose qui ne va pas dans la tête des gens. » Elle a même l’impression que les gens prennent du plaisir à bloquer comme si c’était une tradition. « Il serait temps quand même qu’on passe à quelque chose d’autre, parce qu’on est quand même au 21ème siècle et on perd du temps. »

PBK--Moun-Bokay--L-Homme-Paille--et--Christiane-Grange-Nois--02

Paille est tout à fait d’accord avec Christiane, il parle de « manque de graines ». Il explique que la Martinique est un bateau, qu’il y a peu près 400 000 capitaines mais personne ne veut prendre la barre. « Au finale on a des politiciens de plus en plus médiocres que personne ne veut remplacer. Pour paille, la carrière politique est un antagonisme et on ne peut pas être carriériste et politique. Il y a forcément une logique de sacrifice dans la politique que la dynamique de carrière ne permet pas. « Si ton pain quotidien dépend de ta carrière politique forcément tu décides moins bien que si tu as le recul  nécessaire. » Il constate que le Martiniquais n’est pas assez conscient de lui-même et cela devient une problématique culturelle.

Christiane pense que le travail culturel est fait depuis bien longtemps mais que c’est une question de  conscience d’individu, de responsabilités de chacun qui manque. Que se soit en Martinique, en Russie chacun a des responsabilités vis-à-vis de la société dans laquelle il vit.

« Kwistar ». (Kassav).  Paille imagine que c’est l’unique référent que nous ayons à l’échelle mondiale quand on parle de la musique des Antilles. Pour Christiane, Kassav est une référence certes, mais elle ne comprends pas « comment un groupe qui a eu tant de possibilités,  un parcours si long, n’a jamais rien investi au niveau professionnel en Martinique. Il y a des artistes qui après quelques temps quand ils sont célèbres, ils arrivent à investir dans des studios chez eux et là Kassav n’a pas vraiment investi dans son pays. »

Les projets de chacun :  Christiane compte remonter bientôt sur scène avec une équipe composée de quelques musiciens. A part la rentrée dans quelques jours, Paille prépare son deuxième album qui sortira dans quelques mois.

Frédéric Fostan

MounBokay avec Frédéric Fostan, c’est tous les jours du lundi au vendredi de 11h à 12h sur RFO Radio Martinique www.rfo.fr


1 commentaires :

  1. GAELLE JUFRE

    J’aime ce que tu fais paille , je trouve qu’il n’y a pas autant de jeune qui ont le même état d’esprit que toi, tes paroles me parle et me touche beaucoup, j’ai d’ailleurs aimée les paroles dans la chanson « rêve » j’ai trop kiffée. Moi même je suis une jeune, qui revendique ces droits. Une artiste inconnue.

Les commentaires sont fermés