Municipales 2014 : « Rien n’arrête une idée dont le temps est venu »

Vues : 1

candidat-fort-de-france-francis-carole

Par Francis CAROLE

Municipales 2014 – Le changement que nous voulons à Fort de France

« Rien n’arrête une idée dont le temps est venu. »

Or, l’heure du changement a bien sonné pour notre ville. Certes, il ne s’agit pas de faire table rase du passé. Le défi consiste, en réalité, sur la base d’une juste appréciation de l’histoire de notre ville, à tenter résolument, ensemble, de nous projeter dans la prochaine décennie, en répondant aux aspirations des Foyalaises et des Foyalais et aux besoins d’évolution de notre capitale.

Nous ne sommes ni dans le déni, ni dans le mépris, et encore moins dans l’exclusion. Nous savons reconnaître la part de chacun, génération après génération, dans l’œuvre collective d’édification de notre ville.

Aussi, la démarche que nous avons choisie pour rendre possible et accompagner la mutation de Fort-de-France repose sur l’esprit du « plus large contre le plus étroit », sur les valeurs de respect, de tolérance et d’ouverture aux autres.

Nous ne cesserons de tout mettre en œuvre pour rassembler les Foyalaises et les Foyalais, au-delà des positions, légitimes, des uns et des autres et au-delà des batailles électorales du moment.

Fidèles à notre éthique politique et à notre conception de l’action publique, nous ne nous livrerons à aucune attaque personnelle et dégradante contre nos adversaires, quelles que soient, d’ailleurs, les méthodes qui sont utilisées par ceux-ci contre nous.

C’est la ligne que j’ai toujours suivie. C’est la hauteur de vue que les Foyalaises et Foyalais attendent de leurs responsables politiques.

Notre bataille a été et demeure plus que jamais celle des visions, des idées, des projets et des méthodes.

A l’heure où de multiples défis assaillent notre ville -en particulier celui du redressement des finances- nous n’avons pas le droit de nous installer dans une « continuité » molle qui nous serait mortelle.

Il nous faut changer de cap.

Nous voulons d’abord transformer profondément les rapports entre les élus de la ville et les Foyalaises et Foyalais.

En effet, Fort-de-France ne saurait être le « patrimoine » d’un parti. C’est le bien commun de toutes celles et de tous ceux qui y vivent ou contribuent à son développement. Chaque citoyen devra être respecté, chaque quartier traité avec équité. Les élus et la ville seront au service de la population. La démocratie municipale que nous mettrons en place et l’amélioration des services municipaux pour une plus grande réactivité participent de cette ambition de proximité, de respect des citoyens et de modernité politique visant à restaurer la confiance et à faire de tous les citoyens les auteurs et les acteurs du développement de leur ville.

Nous voulons créer les conditions pour que l’on vive mieux à Fort-de-France.

Pour faire revivre le centre-ville, la nouvelle municipalité développera un système de stationnement plus efficace, créera des espaces verts, prendra des initiatives pour la restauration du bâti ou encore l’organisation d’une vie nocturne. De même, des projets fondés sur l’identité de chaque quartier seront élaborés et mis en œuvre, avec la participation des habitants. L’organisation des transports publics de passagers sera revue, dans le cadre de la CACEM, pour un meilleur service aux usagers. La lutte contre l’insécurité constituera un axe prioritaire de notre action pour ramener plus de tranquillité.

Nous voulons une ville solidaire.

Une place centrale sera ainsi réservée à l’éducation afin de favoriser la réussite des jeunes Foyalaises et Foyalais. L’institution dans les écoles primaires du « Projet Éducatif École-Famille-Quartiers » constituera, à cet effet, une initiative clef. L’éducation à la santé et aux risques majeurs sera promue dans les quartiers, au plus près de la population. Cette solidarité s’exercera aussi en direction des jeunes en difficulté, des seniors et des personnes en situation de handicap. Le mouvement associatif, sportif et culturel devra constituer un partenaire privilégié, tout en gardant sa totale liberté par rapport à la municipalité.

Nous voulons une ville dynamique.

La capitale doit se construire une nouvelle identité autour d’une vision de son développement durable et solidaire :

– La rénovation du centre ville et des quartiers, l’amélioration de la sécurité et des conditions de transport ainsi que la baisse de la pression fiscale rendront la ville plus attractive et contribueront au maintien et au progrès des entreprises du centre-ville et de la périphérie. Au-delà, il conviendra de rénover les marchés, de restructurer les zones artisanales et les espaces dédiés au tourisme, en offrant aux entreprises, commerces et artisans des moyens modernes d’existence (accessibilité, signalétique, désenclavement numérique …).

-La valorisation de notre biodiversité constituera un axe de développement important : Technopôle de la la mer (formation, recherche…).

-La ville encouragera les secteurs d’emplois dynamiques et adaptés aux nouvelles réalités du monde, comme les starts-up, lieux accueillant des incubateurs destinés à accompagner les entreprises innovantes. La création d’un écoparc à Fort-de-France permettra le développement de nouvelles filières dites d’éco-innovation (zones d’activités économiques durables).

– La ville favorisera une synergie entre la culture et l’économie, notamment sur la base d’une nouvelle conception du tourisme : village artistique, artisanal, culinaire et touristique; festivals thématiques; valorisation du patrimoine…

-Un partenariat fort sera établi avec le port de Fort-de-France pour mieux ouvrir notre économie au monde, en particulier à la Caraïbe et à l’Amérique du Sud.

C’est donc cette vision d’une ville d’avenir, dynamique et solidaire que nous voulons mettre en œuvre avec vous.

C’est le changement que nous voulons pour notre ville, dans la sérénité et la détermination.

Nous vous appelons au rassemblement le plus large autour de la liste de L’UNION POUR LE CHANGEMENT À FORT-DE-FRANCE (FOK SA CHANJÉ), DÈS LE DIMANCHE 23 MARS.

Nous comptons sur vous.

Francis CAROLE
UNION POUR LE CHANGEMENT À FORT-DE-FRANCE

Fort-de-France

Jeudi 6 mars 2014

Photo : google image


1 commentaires :

  1. MESLIEN

    Je ne suis pas foyalaise, je suis une simple citoyenne observatrice, du Lamentin et qui vote au Lamentin. J’écoute, j’essaie d’analyser. Je viens de lire en diagonale cet article, il y a certaines choses concrètes, contrairement à Laguerre. En effet, je viens d’aller sur son site, car je suis en Martinique depuis 20 ans cette année et je me demande qui il est et surtout qu’à t’il fait? Bizarrement, le site internet est vide, dans le sens où il n’y a rien de concret. Je me demande qui il est, qu’a t’il fait? Je n’entends parler de lui que lors d’élections, tout comme vous Monsieur Carole. L’avantage que vous avez, en ce qui me concerne, c’est qu’on entend pas parler de votre parti, surtout des coups bas, alors que j’en entends des vertes et des par mûres sur le PPM. La dernière en date, l’éviction malpropre d’un collistier, après 27 ans de bons et loyaux services pour le PPM. Si je devais voter à Fort de France, il est sur que je ne voterai pas pour la liste du PPM, qui ne cesse d’exister au nom de Césaire. Césaire c’est bon là!!Je ne sais pas si je voterai pour vous non plus, si je votais à FDF? Il faut du changement certes. Et j’ai comme l’impression qu’il y en aura, n’en déplaise à certains… Elections à suivre de très près à FDF…

Les commentaires sont fermés