Naissance d’un collectif contre la venue de Marine Le Pen en Martinique

Vues : 877

La candidate du Front National n’a pas la côte en Martinique. La création d’un collectif contre elle n’arrange pas les choses. De plus ce nouveau mouvement bénéficie du soutien de plusieurs organisations populaires sur l’île.

Une chose est claire en Martinique Marine Le Pen a de plus en plus d’opposants qui se manifestent et se positionnent ouvertement contre elle. Depuis l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle, elle a pu constater qu’elle ne jouit pas d’une grande popularité en Outre-mer. En Martinique, les choses ne sont pas prêtes de s’arranger, avec la création d’un collectif anti Marine Le Pen.

Un rassemblement soutenu par de nombreuses organisations. Des associations, des syndicats, mais également des partis politiques. (ASSAUPAMAR, CDMT, CGTM, COMBAT OUVRIER, CULTURE EGALITE, GRS, LE DOUBOUT, MARINE DEWO, NOU PEP LA, PCM, PKLS, UFM). Le ton est clairement affiché dans le communiqué envoyé par le collectif, à lire ci-dessous.

KOLEKTIF KONT MARINE LE PEN,

CONTRE LES THESES DU FRONT NATIONAL

ET CONTRE LE RACISME, LA XENOPHOBIE

ET LEUR BANALISATION.

Nous, signataires de cette déclaration, nous nous opposons à la venue de Marine Le Pen en Martinique. Nous proclamons haut et fort notre volonté de nous opposer radicalement au Front National, à son idéologie, à ses pratiques, à sa politique et à ses dirigeants.

En Martinique, nous sommes fier-e-s de nos origines, de notre diversité ethnique et de nos luttes. La dignité nous commande de combattre ce parti dont le discours s’inscrit, malgré les apparences, dans la lignée de l’idéologie raciste et nazie de son fondateur J.M. Le Pen.

En Martinique, nous revendiquons notre « vivre ensemble » et nous rejetons le nationalisme xénophobe, le capitalisme et le colonialisme prônés par le Front National qui est un parti visant à diviser les opprimés et les travailleurs pour mieux conforter le règne des dominants.

Nous appelons toute la population à nous rejoindre pour refuser la banalisation des idées du Front National et contrer un discours et des pratiques qui se retournent déjà contre nous et nos compatriotes en France.

Nous, peuple martiniquais, sommes résolument aux côtés de celles et ceux, qui, comme nous se lèvent pour dire :

Assez! Non à la xénophobie, non au racisme, non à la discrimination et oui à la fraternité entre les peuples !

Si Marine Le Pen décide de venir en Martinique faire campagne, elle peut-être sûre de rencontrer ses détracteurs plus rapidement que ses sympathisants.

A.G