Naufrage de Carry’B Diet Food : Où sont passées les subventions régionales et européennes ?

Vues : 5

Naufrage de Carry’B Diet Food : Où sont passées les subventions régionales et européenne ?

La société « Carry’b Diet Food », inaugurée en grande pompe en 2013, par le Président de Région, avait été présenté comme un projet original et audacieux voire innovant.
(Voir article de France-Antilles d u 3 juin 2013).

Cette société, implantée dans le Parc d’activités de l’ex-SEMAIR au Robert, avait pour objet de fabriquer des plats diététiques à partir des produits locaux.

Cette société a reçu beaucoup d’argent public accordé par l’actuel président de région :
168.760 € de fonds du Conseil Régional
691.874 € de fonds du FEDER
200.000 € par l’intermédiaire de la SAGIPAR.

Après 9 mois d’activité la production a été stoppée et depuis plus rien ou seulement de nombreuses ardoises :

– Les 18 salariés n’ont pas été payés et ont fait condamner l’entreprise par le conseil des Prud’hommes, le 18 mai 2015.
– Plusieurs fournisseurs n’ont pas été payés…(Celui qui avait fourni les équipements de cuisine est même venu les reprendre !).
– Les loyers n’ont pas été payés au propriétaires des locaux.
(Ces faits ont été révélés par la radio RCI, le 25 juin 2015)

Les petits actionnaires minoritaires et les salariés de la société, par un courrier daté du 3 mars 2014, ont alerté le président de région sur la situation catastrophique de l’entreprise « Carry’b Diet Food », afin qu’un audit sur l’usage qui a été fait des fonds publics qu’il a accordés au PDG de la société.

Ce courrier est hélas demeuré lettre-morte !

Ils ont, alors décidé de porter plainte auprès du Procureur de la République, le 19 mars 2014, pour :
– Abus de pouvoir du PDG,
– Abus de fonds européens
– Travail dissimulé
– Abus de confiance.

A la suite de cette plainte, le Tribunal Mixte de Commerce de Fort de France doit examiner la situation de la société « Carry’b Diet Food », lors de l’audience du 8 septembre 2015.

Ayant reçu à sa demande, une délégation composée des salariés qui n’ont pas été payés et des petits actionnaires qui ont perdu leurs petites épargnes à cause de cette gestion chaotique et obscure, j’ai pu mesurer leur déception face au peu d’intérêt manifesté par l’actuel président de région vis à vis de leur détresse.

Aussi j’ai décidé de leur apporter mon soutien par la publication de ce communiqué.

Souhaitons qu’ils obtiennent justice et réparation devant le Tribunal de Commerce !

Le 4 septembre 2015

Daniel MARIE-SAINTE
Vice-président de la Région Martinique
Chef du groupe des « Patriotes Martiniquais et sympathisants


1 commentaires :

  1. paindoux

    M. le « chef » Marie-Sainte est toujours prompt à dénoncer depuis qu’il n’est que l’ombre de lui-même. Je ne dis pas qu’il n’a pas raison sur ce dossier mais lorsqu’il était au pouvoir, il n’était pas aussi véhément !
    Ce qui me frappe chez ce « patriote martiniquais » , c’est son côté méprisant, prétentieux.
    Bizarre, je viens de rêver qu’il prenait la présidence de la nouvelle collectivité unique en décembre prochain (MDR)

Les commentaires sont fermés