Nice : La France rend hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet

Vues : 62
6de3cf8d-d07e-49b8-8a48-08d4d12359a6_JDX-NO-RATIO_WEB (1)

Alors que la polémique est vive entre l’opposition et le gouvernement sur l’efficacité de la lutte anti terroriste, ce matin plus de 42 000 personnes ont tenues à rendre hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet à Nice. Sur la promenade des Anglais la foule était compacte, ce lundi 18 juillet, ils étaient tous là, venus rendre hommage au 84 victimes de Mohammed Lahouaiej-Bouhlel.
Dans la ville niçoise, tout était suspendue, mais cette minute de silence si attendue a été rompue par des cris de colère.

valls

La minute de silence s’est déroulée en présence du Premier Ministre, Manuel Valls, de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, de plusieurs élus locaux et du prince Albert de Monaco.
Manuel Valls reçu sous les huées, a voulu montrer son soutien avec des mots confiants: « La colère des Français, la peur, le désespoir, c’est à moi, c’est à nous de les prendre sur nos épaules. Des enfants sont morts, des familles ont été déchirées par la barbarie. Ma place était d’être parmi les Niçois.Mais il faut de la dignité ».
Le premier Ministre est reparti toujours sous les cris de « démissions, démissions » et sous les sifflets de la foule.
L’enquête pourtant progresse comme l’affirme François Molins, le procureur de Paris, lors d’une conférence ce lundi. S’il « n’y a toujours pas d’allégeance à l’État islamique à ce stade » de l’enquête, il s’avère cependant que l’attentat au camion causée par le tunisien Mohammed Lahouaiej-Bouhlel, «était pensé et préparé».

La France subit sa troisième tuerie de masse depuis janvier 2015, au total 250 victimes sont mortes dans des fusillades terroristes.

Dorothée Audibert-Champenois
PhotosJDM/Afp