« Nouvel acte criminel » entre détenus à la prison de Ducos


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
Vues : 3730
visite-taubira-prison-ducos-juill-2015-PBK-037

Dans un communiqué daté du 25 juillet, le syndicat FO du centre pénitentiaire de Ducos dénonce de nouveaux actes de violences entre détenus qui rendent la situation quasi intenable au sein de l’établissement.  C’est la troisième fois en moins de 2 semaines que des agressions ont lieu dans la prison, la dernière remonte au 20 juillet. Le syndicat menace de bloquer la prison prochainement.

Ci-dessous le communiqué de presse du syndicat FO centre pénitentiaire de Ducos qui relate les faits : 

Dans la soirée du lundi 25 juillet 2016 vers 20H, encore une fois le CP de Ducos a connu l’effroi d’un nouvel acte criminel qui s’est déroulé avec horreur et ignominie ! Une nouvelle tentative de mise à mort sur un détenu.

Les éléments factuels :

Vers 20H15, de nombreux appels de détenus provenant du quartier CD ont fait remonter l’information recueilli par les Personnels de Surveillance en service de nuit, selon laquelle un détenu se faisait « tabasser » par ces codétenus.
L’équipe de nuit s’est déplacée rapidement sur les lieux pour découvrir l’horreur !

Nos collègues ont découvert dans la cellule un détenu ligoté pieds et mains par des cordes fabriquées artisanalement, la bouche bâillonnée pour empêcher cris et appels !
Le détenu libéré de ses « tortionnaires » présentait divers hématomes sur le corps sans blessures graves, et très choqué par cette tentative de meurtre qu’il avait subi !

Le détenu a confirmé que ces codétenus voulaient l’abattre pour de sombres raisons de vol. Pour FORCE OUVRIERE cette nouvelle agression est le reflet de règlement de comptes sous forme de trafics de stupéfiants et autres produits prohibés et interdits !

Le détenu à été conduit aux soins hospitaliers par les sapeurs pompiers et le SAMU, dépêchés sur place, afin de vérifier si des sévices corporels ou autres n’avaient été subis par la victime ! »

Le syndicat FO maintient son appel aux autres syndicats afin de bloquer l’institution carcérale ducossaise le 8 août 2016.

Julie V.