ONLY : La direction persiste, la grève continue

Vues : 7

En grève depuis ce lundi, les salariés de l’opérateur téléphonique Only, qui dénoncent un certain nombre de pressions de la part de la direction, poursuivent leur mouvement. La réunion annoncée entre direction et salariés ce mardi après-midi à la Valmenière a été un échec.

Pour les salariés, les méthodes et l’arrogance de Mr Bossu, le nouveau directeur d’Outre Mer Antilles Guyane, auraient semble t-il contribué à faire déborder un vase déjà plein.
Les grévistes, se disant victimes de « pwofitasyon » depuis un certain temps, mettent aujourd’hui à nue leur souffrance, déclarant « un cap est franchi et trop c’est trop »

Ces derniers dénoncent de mauvaises conditions de travail : une augmentation du temps de travail, de la polyvalence, de la pression, du stress, des objectifs, etc. Ils dénoncent, parallèlement, une forte arrogance, une gestion arbitraire des congés, des entretiens bidons, des menaces de licenciement à tout va, des rappels à l’ordre incessants, une dégradation des conditions de travail et d’hygiène se traduisant par des WC défectueux, des climatiseurs non entretenus, des sièges non conformes, …

A l’appel de la CDMT, une assemblée générale des salariés a donc décidé de mettre un frein à toutes ces souffrances. Suite à cette assemblée, une plateforme de revendications a été rédigée et présentée à la direction. Les 17 boutiques de l’île, qui emploient une quarantaine de salariés, sont donc fermées. Elles le demeureront tant que la direction n’aura pas tenu compte de la plateforme suivante :

greve-only