Par vengeance, il publie sur le Net les données personnelles de 112 000 policiers

Vues : 4726

Une vengeance qui pourrait avoir de graves conséquences.

Les données personnelles de 112 000 policiers et de leurs proches ont été publiées sur Internet, c’est ce que révèle la radio RTL ce matin.
Une plainte a été déposée mais les dégâts peuvent être considérables pour les gardiens de la paix.

14 jours après la violente tuerie d’un couple de policiers à leur domicile de Magnanville (Yvelines), les agents de police sont de nouveau en ligne de mire. Des révélations étonnantes aujourd’hui, qui mettent à mal, les dernières recommandations du Président François Hollande. Le chef de l’Etat au moment de l’assassinat de Jean-Baptiste Salvaing et de Jessica Schneider, exigeait plus de sécurité dans la vie privée des policiers et le renforcement de l’anonymat des policiers.

L’information donnée par RTL précise que les noms, les numéros de téléphone et les adresses de 112 000 agents de police ainsi que leurs proches ont été téléchargés sur le cloud de Google. L’enquête ouverte à Toulouse désigne un employé de la mutuelle Générale de la Police, furieux de n’avoir pas touché ses primes.
C’est le 3 juin dernier, que cet employé de la mutuelle de police, basé à Limoges, aurait copié et téléchargé les données personnelles des adhérents, des actifs comme des retraités.

Pour Nicolas Conte interrogé sur RTL, « c’est extrêmement préoccupant » d’autant qu’il aura fallu attendre trois semaines pour découvrir la gravité des faits. Le secrétaire général adjoint du syndicat Unité SGP-Police exige que les institutions « renforcent leur sécurité ».

L’employé vengeur a été mis à pied par la Direction de la mutuelle, le nettoyage des fichiers sur Google est en cours, selon les dernières informations.

Dorothée Audibert-Champenois