Paris : Les jamaïcains à la Fashion Week Haute Couture 2018

Vues : 245

« J’aime la beauté hors norme», la mode non traditionnelle, non conformiste.

En créant l’Agence Saint International Limited, Deiwght Peters s’est donné la mission de faire réussir l’industrie de la mode en Jamaïque mais aussi dans la Caraïbe.

Depuis ses jeunes mannequins sont invités régulièrement à Paris. Invités par tous sur les grands couturiers à Paris, ils ont ouvert la Fashion Week Paris Haute Couture. Quatre jours grandioses, qui célébraient la mode, du lundi 22 au jeudi 25 janvier 2018.

Mercredi 24 janvier 2018, le coup de cœur sera cette robe verte portée par la jeune Top Model de l’Agence Saint International Limited, Tami Williams, qui clôturait le défilé de Giambattista  Valli Couture : « J’adore cette idée de perfection dans l’artisanat, mais aussi la fraîcheur avec ce quelque chose de sauvage ! », a expliqué Giallattista Valli dans le magazine Vogue.

Dans le magazine de mode féminin, le couturier expliquait sa collection en détaillant ses créations qu’il présentait dans la Cour et à l’intérieur du Petit Palais à Paris  : « La première partie concerne les textures, les couleurs. Il y a le macramé et différentes sortes d’organza, et j’ai eu l’idée d’une dame qui marche dans un jardin, avec des bijoux et des fleurs scintillantes. Et puis, dans mon atelier, nous avons travaillé tout ce drapage, obtenant ces silhouettes. Tout cela est en quelque sorte écrit comme une musique, comme une berceuse, une robe avec un ton, des couleurs, comme la musique. »

Pour la collection Haute Couture Printemps-été 2018 de Balmain, Tami Williams, qui fêtera bientôt ses 20 ans, était de nouveau sur la piste. La jeune jamaïcaine, on s’en souvient posait aux côtés de Karl Lagerfeld, le directeur artistique de la Maison de Haute couture Chanel à Paris. C’était l’année dernière dans la capitale de la Mode.

Quant au jeune Jonny Brown, 23 ans, le mannequin découvert par Deiwght Peters a sublimé, la collection Printemps-été 2018 de Prada à la dernière Fashion Week Paris Haute Couture.

 J’aime la beauté hors norme», la mode non traditionnelle, non conformiste. En créant , le responsable de l’agence de mannequins de la Jamaïque, quand deux mannequins de l’Agence Saint International Limited ont défilé pour Armani Couture show à Paris début janvier.

De jeunes mannequin recrutés par un visionnaire de la mode et qui sont dans les pages de Vogue, Elle, The Bazar ou Special Mode. Des adolescents, jeunes filles ou jeunes hommes qui pour la plupart vivent toujours à Central Village, Waterhouse ou Allman Town, des quartiers de Kingston, où les gangs de drogue contrôlent les rues.

Créée en Jamaïque par Deiwght Peters, The Saint International Limited est la seule agence de mannequins dans la Caraïbe anglophone qui peut se vanter d’avoir plusieurs mannequins qui défilent pour Prada, Valentino, Dior, Balmain, Valli,Yves Saint-Laurent,Vivienne Westwood ou Chanel Haute Couture. au cours de ces 3 dernières années.

Interrogé dans la presse spécialisé, l’agent d’origine jamaïcaine se confie :  «  Mon désir est de donner aux jeunes enfants jamaïcains la chance de rêver et de voir un monde qu’ils n’auraient peut-être jamais connu, D’où ils viennent, nous leur offrons une chance d’être des mannequins internationaux », a déclaré, Deiwght Peters, le directeur artistique jamaïcain dans le New York Times.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Vogues/ Deiwght Peters

Ailleurs sur le Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *