Paris : Qui est la jeune Léa-Paloma? La révélation artistique de l’année 2017 !

Vues : 289

Elle est pleine de vie Léa-Paloma.

Les sujets de ses immenses portraits sont avenants ou inquisiteurs mais ne laissent aucun regard indifférent. Elles ont souvent des joues rondes et de grosses lèvres rieuses ou boudeuses. Ces sont les Femmes de la jeune Léa-Paloma !

« J’aime montrer à travers ma peinture la beauté de la femme noire, c’est un lien très fort avec mes origines camerounaises » précise Léa-Paloma Rydlova.

Ses toiles illuminent les Galeries et les Salons d’exposition.


Sa joie de vivre est contagieuse et son talent remarquable.


Léa-Paloma Rydlova a été repérée au dernier Festival Afropunk de Paris et les organisateurs de la manifestation culturelle lui ont consacré une page spéciale sur leur blog diffusé à l’International.  Mais Le Tout Paris ne parle que de la jeune fille depuis quelques mois. La jeune Léa-Paloma est « LA » révélation artistique de Paris, elle a déjà la réputation d’un génie des Beaux-Arts. Une panafricaine qui veut sublimer sa « Négritude ». 

Sa Négritude, sa Muse.

Nous la croisons dans un show room avant son prochain départ pour la Guadeloupe où l’attendent ses amis antillais. L’occasion de connaître le phénomène Léa-Paloma, Femme-Artiste-Peintre.

A 20 ans et après avoir peint plusieurs tableaux gigantesques, la jeune Léa-Paloma s’est fait « un nom » dans le milieu parisien du Show Biz. Pourtant,  Léa-Paloma avec ses revenus très modestes, ne peint ni dans des ateliers, ni dans des grands espaces, la jeune fille vit et réalise ses tableaux dans sa petite chambre d’étudiante en région parisienne.

Mais qui est Léa-Paloma Rydlova ? Les lèvres dessinées d’un rouge vif, l’afro légèrement défait, avec son allure de femme fatale, on s’étonne, quand la jeune fille nous annonce avec un sourire malicieux, qu’elle n’a  qu’une vingtaine d’années.

Petit budget oblige, Léa-Paloma étudiante en troisième année universitaire, a du écarter toutes possibilités de faire une école des Beaux-Arts a Paris.  C »est en autodidacte qu’elle a réalisé son premier tableau, il y a dix huit mois.

Le succès de son premier chef d’oeuvre, a boosté la jeune fille. Désormais, la nouvelle Léa-Paloma mettra en lumière la Femme noire, ce qu’elle fait depuis avec « Passion » dit-elle sur un ton amusé.

Généreuse dans ses courbes et talentueuse dans le choix des couleurs, son travail est salué par de grands professionnels qui l’invitent dans leurs Galeries et leurs Salons d’exposants.

Léa-Paloma nous parle de ses origines Tchèques mais prend la pause pour nous décrire avec bonheur son ascendance camerounaise. Car la jeune étudiante de Nanterre est une métisse qui, à l’âge de dix neuf ans, s’est découverte passionnée pour la peinture, comme sa mère, artiste-peintre tchèque (Europe Centrale).

Avec l’envie de peindre, elle découvre l’envie de se plonger dans ce monde noir qui est aussi le sien. Un bonheur pour la jeune Léa-Paloma qui, raconte-elle, a toujours porté « sa coiffure afro qu’elle adore! »

Un coup de foudre pour Léa-Paloma Rydlova. Elle explique cette recherche identitaire comme nécessaire pour son équilibre.  Ses sujets : la Femme Noire, « la peinture est comme un pont vers mes origines africaines » précise la jeune fille.

Depuis, peindre est « devenue une passion » pour Léa-Paloma. Dix huit mois plus tard,  elle aura produit de nombreux tableaux qui fait d’elle une incontournable des Galeries et lieux d’expositions d’œuvres d’Art à Paris.

Léa-Paloma s’excuse de n’avoir pas de « visits cards » et nous tend son flyer, au dos duquel sont notés tous ses contacts, via Instagram, Facebook, Mail.

Léa-Paloma Rydlova est une jeune fille, artiste et peintre du XXIème siècle.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy                      Images C’news Actus Dothy


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *