Passation de pouvoir et discours de rassemblement d’Emmanuel Macron

Vues : 1056

Une passation de pouvoir empreint de complicité entre François Hollande et Emmanuel Macron puis un discours de rassemblement pour la prise de fonction du nouveau président des français.

Tout d’abord, François Hollande attendait sur le perron de l’Elysée l’arrivée de son successeur avant de descendre lui serrer la main.


Au premier étage les deux hommes ont échangé dans un entretien privé sur les secrets d’Etat, un tête-à-tête au cours duquel le président sortant doit transmettre au président entrant les codes nucléaires.

Quelques minutes plus tard, sous la pluie, Brigitte Macron est arrivée seule, a traversé l’allée.

Tailleur Bleu, la femme du Président s’est arrêtée plusieurs fois, souriante, en direction des journalistes.

L’équipe d’Emmanuel Macron (ci-dessous) ce dimanche 14 mai

Alexis Kohler secrétaire général de l’Elysée et Philippe Etienne conseiller diplomatique du chef de l’Etat. Alexis Kohler, 44 ans est ancien élève de l’Ecole nationale d’administration (Ena, promotion Averroès) il était directeur de cabinet d’Emmanuel Macron lorsqu’il était ministre de l’Economie. Patrice Strzoda devient son directeur de cabinet du président de la République, et Ismaël Emelien (30 ans) conseiller spécial.

A l’intérieur de la salle prévue pour la cérémonie, La famille et la mère du Président Emmanuel Macron attendaient, positionnées au premier rang.

Sous le soleil, au Faubourg Saint Honoré, les voisins et les bâtiments voisins (Ambassade des USA notamment) extrêmement surveillés étaient très accueillants.

Après l’entretien qui aura duré environ une heure, Emmanuel Macron a accompagné François Hollande à sa voiture en l’applaudissant. Le personnel de l’Elysée a chaleureusement remercié leur ancien président qui leur a lancé : « Bon courage ».

La Voiture, un déesse du Président de la République l’attendait tout au long de la passation et c’est dans ce véhicule que François Hollande a quitté l’Elysée après cinq ans de présidence.

Ce dimanche 14 mais, dans le Salon des Ambassadeurs, parmi les 300 invités, Le président du Conseil Constitutionnel, Laurent Fabius (en citant Chateaubriand)  a présenté Emmanuel Macron aux personnalités et lui a transmis ses félicitations les plus sincères, au nom de la population française, des outre-mer et des expatriés.

Laurent Fabius : « Votre réussite sera la réussite de la France. Nous vous présentons nos voeux extrèmement chaleureux de succès.

Le médaillon avec le symbole de la Forge (choisi par le président lui-même) a été gravé au dos du collier montré à Emmanuel Macron. Le Président Emmanuel Macron a signé le procès verbal d’investiture, (ci-dessous)

Ensuite Emmanuel Macron (huitième Président sous la Vème République)  a fait un discours de rassemblement, en déclarant que son « mandat sera guidé par deux exigences : Tout d’abord, « redonner aux français la confiance en eux ». Ce sera, a précisé le Président Macron,  « un travail long exigeant mais indispensable« . » Tout sera réinventé et renforcé ». La laïcité, les Forces de l’ordre réconfortées, « l’Europe renforcée car elle nous protège », le respect des institutions, ont été les thèmes principaux du discours d’Emmanuel Macron.

Deuxième exigence annoncée dans son allocution :  « Le monde entier sera attentif à la parole de la France qui doit être l’exemple d’un peuple fort ». Puis il a rendu hommage aux différents présidents de la Vème République : Le Gal de Gaulle, Georges Pompidou qui a porté le Pays vers la modernité, François Mitterrand qui a construit la France dans l’Europe, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande dans la lutte contre le terrorisme. « Car le monde attend que la France soit forte, clairvoyante et exemplaire » a insisté Emmanuel Macron. Terrorisme, migration, sécurité ont été évoqués par le nouveau président.

Extraits : « Nous sommes tous interdépendants, nous sommes tous voisins pour construire la paix dans la durée ». Nous nous battrons pour la génération à venir également. Nous avons à construire le monde que notre jeunesse attend. » « Rien ne sera concédé à la facilité » . Dès ce soir je serai au travail ». « Vive la France, Vive la République ».

L’Arc de triomphe sera la destination finale de cette  première journée de présidence d’Emmanuel Macron, le plus jeune président de la République française.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photo Captation C’news Actus Dothy