Pédopornographie : célibataires et pères de famille condamnés par la justice

Vues : 906

Hier (9 mars) le tribunal correctionnel de Fort-de-France a condamné trois hommes âgés de 48 à 54 ans à des peines de 6 à 8 mois de prison avec sursis pour avoir consulté et détenu des images ou des vidéos pornographiques mettant en scène des mineurs.

Petit rappel des faits, en juillet 2015, cinq hommes étaient mis en examen pour « détention, transmission et diffusion d’images et de vidéos pédopornographiques ». En mai dernier, les gendarmes avaient perquisitionné chez eux et trouvé des milliers de fichiers, photos et vidéos, pornographiques mettant en scènes des mineurs et parfois même des bébés. Ils avaient été laissés en liberté en attendant leur procès.

Trois d’entre eux étaient jugés hier par le tribunal correctionnel de Fort-de-France. Âgés de 48 à 54 ans, ils sont célibataires ou pères de famille pour certains. La gendarmerie avait pu les repérer grâce à un logiciel fourni par la sécurité intérieure des USA. Le logiciel a permis de traquer les délinquants sexuels grâce à leurs adresses IP. Le procureur a pris le temps de de décrire certaines images et vidéos qu’il a qualifié d’abjecte. D’ailleurs il n’a pas pu continuer le visionnage des fichiers tant le contenu était insoutenable.

Face au tribunal les trois hommes ont expliqué leur motivation, curiosité pour certains, fascination pour d’autres ou encore cela était devenu une véritable addiction. Durant l’audience, ils ont regretté leur comportement et avaient honte. Les trois individus sont condamnés à des peines allant de 6 à 8 mois de prison, toutes assorties d’une mise à l’épreuve de 2 ans et d’une obligation de soins. Ils seront également inscrits sur le fichier national des délinquants sexuels, le FIJAIS (fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles).

A.G