Pluie de sanctions au PPM en cette saison de Carême !

Vues : 2250

Johnny HAJJAR, secrétaire général du Parti Progressiste Martiniquais a rendu public par voie de communiqué ce Vendredi 17 Mars le verdict du comité national.

L’organe dirigeant du parti situé à Trénelle n’a pas fait de quartier et à sanctionné les « frondeurs » qui refusaient de suivre les consignes pour les élections majeures à venir.

Pour rappel, Daniel CHOMET, Fred LORDINOT et Eric COPPET sont  » En Marche!  » avec Emmanuel MACRON depuis plusieurs mois, ce qui a créé l’émoi dans le parti Césairiste qui a soutenu dans un premier temps Manuel VALLS lors de la primaire socialiste, puis Benoit HAMON qui en est sorti vainqueur à la surprise générale.

Les caciques du PPM et leurs instances, avec Serge LETCHIMY en tête de pont ont clairement indiqués que seul Benoit HAMON était le candidat soutenu, et cela devait sonner comme un rappel à l’ordre et à rentrer immédiatement dans les rangs.

Cependant, CHOMET, LORDINOT et COPPET n’ont pas du tout renoncé à « Marcher » avec MACRON et ont même fait des émules dans la galaxie EPMN ( composée de plusieurs partis alliés au PPM ), en ralliant localement à eux Chantal MAIGNAN, la présidente du PRM et Christian RAPHA le maire PRM de Saint Pierre, Jenny DULYS-PETIT Maire du Morne Rouge et bien d’autres figures de proues…

Johnny HAJJAR qui est le chef d’orchestre du parti a indiqué avoir entamé de nombreux échanges en interne concernant les « frondeurs » macronistes, dans l’espoir que tout rentre dans l’ordre, échanges qui selon le communiqué ont finalement aboutit à une impasse car les statuts ne seraient pas respectés, d’autant plus que les trois frondeurs qui étaient déja dans le collimateur des instances ont selon le communiqué brillé par leur absences répétées.

Ce tour de vis des instances du PPM était attendu de tous les observateurs car ce parti ne pouvait laisser cette brèche béante ouverte, car risquant de voir une bonne partie des militants rejoindre l’un des favoris des sondages, Emmanuel MACRON.

CHOMET et LORDINOT qui sont pourtant des cadres de haut vol et importants du PPM et qui ont une voix qui porte et pèse, se sont vus notifiés leur radiation de toutes fonctions et responsabilités. Il en est de même pour COPPET, arrivé plus recemment au parti césairiste.

Cette campagne présidentielle riche de rebondissements sur le plan national semble également animée sur le plan local avec cet affrontement fraticide annoncé.

Quelles seront les réactions des truculents CHOMET et LORDINOT connus pour ne pas avoir leur langue dans leur poche ou courber l’échine?

Et comment réagiront ils si Benoit HAMON est éliminé du 2e tour et Emmanuel MACRON qualifié?

Les Samedis 22 Avril et 6 Mai, jour de vote pour l’élection présidentielle, seront scrutés afin d’observer les réactions des uns et des autres.

Pensez à la procuration si vous pensez être en incapacité de vous rendre dans votre bureau de vote.

Jérôme Joseph


2 commentaires :

  1. paindoux

    C’est vraiment du n’importe quoi !! Maintenant le PPM se comporte comme le chef du MIM ???
    Même VALLS que le PPM a soutenu ne veut pas de HAMON qui, à mon humble avis, ne sera jamais au 2e tour.
    En tout cas, c’est une décision plus que LAMENTABLE.

  2. Nicolas

    Il serait bon d’observer si celui qui est agent territorial saura tenir tête à ceux de la majorité, lors des plénières?
    Quel sera le comportement du PPM pour certains de ses allié qui eux aussi soutiennent MACRON?…

Les commentaires sont fermés