Plus de 9 millions d’euros de fraudes financières relevés en Martinique en 2016

Vues : 2514

Vendredi 10 février 2017, le comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF) de la
Martinique s’est réuni sous la présidence de M. Fabrice RIGOULET-ROZE, préfet, et de M.
Renaud GAUDEUL, Procureur de la République. Il a permis de mettre en lumière les
principaux types de fraude et d’arrêter un plan d’action pour les contrôles coordonnés menés
en 2017.

Le CODAF réunit l’ensemble des acteurs de la lutte contre la fraude sur le territoire de la
Martinique : services de l’État (préfecture, police, gendarmerie, douanes, ARS, DIECCTE,
DAAF, DEAL) et organismes de protection sociale. Son objectif est de répondre aux
phénomènes de fraude, qu’ils concernent les prélèvements obligatoires, les prestations
sociales, le travail illégal ou la fraude à l’identité, à travers des échanges systématiques
d’informations et d’opérations concertées et coordonnées sur le terrain.

Au cours de cette séance plénière, un bilan de l’action des services en 2016 a été dressé et
les orientations pour 2017 ont été fixées.

En 2016, 9,4 M€ de fraudes financières ont ainsi été relevés lors d’actions menées dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, du BTP, de l’agriculture, de la sécurité privée, du transport, de la santé, du commerce.

Les axes des actions prioritaires pour 2017 seront les fraudes liées à la santé (transports médicalisés…), la vie nocturne (établissements de nuits, organisateurs de soirées privés…), le transport (international et inter-îles…), le rachat d’or.

Les deux derniers axes feront l’objet d’un CODAF inter-régional avec la Guadeloupe mi- 2017.
Au-delà, l’ensemble des services restera mobilisé afin de mener des opérations de lutte contre la fraude coordonnées lors de CODAF restreints réunis mensuellement.

Sources : Préfecture Martinique


1 commentaires :

  1. Nicolas

    Il est bon de détecter ces fraudes. Mais, il serait davantage plus intéressants que les coupables soient punis pour décourager ces fraudeurs qui continuent leurs méfaits comme pour défier les autorités qui donnent l’impression de trop vite baisser les bras….

Les commentaires sont fermés