« Policiers et gendarmes : Alerte en Guadeloupe » dans Enquête Exclusive sur M6

Vues : 302

Enquête exclusive Guadeloupe

Les caméras d’Enquête exclusive ont suivi pendant plusieurs semaines les policiers et les gendarmes de la Guadeloupe, le département le plus criminogène de France avec le triste record de 42 homicides en 2013. Le reportage, qui sera diffusé ce soir à 23h sur M6, promet de s’attaquer à l’envers du décor, loin des cartes postales et des recoins paradisiaques de l’ile où règnent criminalité, délinquance et insécurité.

Ce n’est pas le premier reportage du genre dédié à l’île sœur par une chaine nationale. Il y a quelques mois de cela se sont les caméras de TF1, qui avaient filmé la violence en Guadeloupe pour l’émission « 7 à 8 » d’Harry Roselmack.

Voici un résumé de l’enquête à ne pas rater:

À 8 000 km de la métropole, de l’autre côté de l’Atlantique, la Guadeloupe est l’une des destinations privilégiées pour des milliers de touristes français de métropole. Des plages de sable fin, une eau turquoise, des cocotiers et surtout le soleil en plein hiver : de quoi passer des vacances de rêve. Pourtant, derrière cette carte postale, ce département est le plus criminogène de France. La Guadeloupe détient un triste record : 42 homicides en 2013. C’est davantage qu’à Marseille, en Corse ou en Seine Saint Denis.

À Pointe-à-Pitre, les gigantesques paquebots de croisière qui sillonnent les Caraïbes débarquent chaque jour leurs passagers en plein quartier sensible. Ici, drogue et pauvreté alimentent la délinquance ; les braquages et les vols à l’arraché sont quotidiens. Les gendarmes doivent se déployer pour rassurer les croisiéristes. Ces touristes ne s’attarderont pas et ne remarqueront presque rien.

Trafic de crack et de cannabis, réseaux de prostitution, filières d’immigration clandestine, émeutes, bagarres… les caméras d’Enquête Exclusive ont pu suivre les forces de l’ordre pendant plusieurs semaines. Ces policiers et ces gendarmes sont confrontés tous les jours à une violence aux motifs parfois dérisoires : les coups de feu éclatent souvent après une banale dispute ou un mauvais regard. Et cette violence n’épargne pas les forces de l’ordre, sont souvent prises pour cible par les voyous.

Photo: Enquête exclusive M6


2 commentaires :

  1. DECOMBES

    Que ces journalistes se préoccupent de leur pays qui pue le racisme et la xénophobie . Quand on saccage des installations électriques, téléphoniques, une sous-préfecture, quand on traite une ministre de guenon, quand on lui jette des bananes au visage, où sont-ils? Balayez devant vos portes, elles en ont grand besoin. Faites votre travail de journalistes: enquêtez et cessez de faire dans le sensationnel, le racolage. Votre émission n’honore pas votre profession.

Les commentaires sont fermés