« Politiques, quid de votre amour pour les artistes du pays Martinique ? »

Vues : 64

Par Tony Chasseur :

« Pour marquer mon soutien total à l’action de Mickaël Léton suite aux problèmes rencontrés lors de l’organisation du Music On The Beach du 9 août dernier, dont j’étais l’artiste principal, et en accord avec la tribune d’Harry Diboula, voici quelques longs extraits d’un lettre ouverte que j’avais écrite aux politiques en 2008 (hé oui, un peu en avance, je ressentais déjà ces problèmes). France-Antilles Martinique avait à l’époque publié cette lettre ouverte, et j’avais eu des réactions en retour, de Serge Letchimy, alors maire de Fort de France, ou de Claude Lise, Président du Conseil Général à l’époque. Triste malgré tout de constater que c’est encore d’actualité, même si j’ai pris le parti (sans jeu de mot) de tracer ma route artistique sans trop compter sur qui que ce soit dans le tissu politique de mon péyi.
Bonne lecture… Conservez en mémoire que nous sommes en 2008 à la parution de cette lettre ouverte, les choses ont bougé entretemps sur l’échiquier du pouvoir…

Paris, 08 février 2008

Politiques, quid de votre amour pour les artistes du pays Martinique ?

…Car vos artistes de se demander si vous n’avez pas honte d’eux. Ho !!! Oui, nous recevons parfois des subventions, réponses financières à des dossiers culturels. M. Marie-Jeanne est le moins à blâmer pour être souvent le soutien financier de projets en Martinique. Mais l’humain dans tout cela ? Le contact franc et direct ? La complicité ? Alors que cela est devenu pour les politiques français un must de s’afficher aux événements artistiques de leur pays. On voit en effet des ministres, des présidents, des chefs de partis, bref des responsables politiques se faire bien voir par les caméras sur les concerts de tel ou tel, revendiquer non seulement leur présence, mais aussi leur fan-attitude. On entend un Premier ministre citer une jeune artiste de variété dans ses discours, un président assumer sa proximité et son admiration pour tel chanteur, tel acteur… Et trouver le temps d’aller le lui dire en face, ne serait-ce que pour avoir la photo en couverture des magazines, et être finalement en campagne personnelle, oui, se valoriser de cet amour affiché pour le chanteur populaire. On en entend même parfois, au fil d’une émission, chanter les chansons de leurs «idoles», chansons populaires pour la plupart, et assumer qu’ils les connaissent par cœur. C’est éminemment politicien, j’en conviens, mais tout de même, ils font au moins semblant d’être en adéquation avec leurs électeurs.

Politiques martiniquais, vous avez beaucoup de retard à ce niveau. D’abord peu présents aux grands événements, si ce n’est ceux se déroulant dans votre commune, sur le pas de votre porte, donc. Et puis si occupés par votre mandat, n’est ce pas ? Pas trop le temps… Nous, artistes martiniquais, n’avons même pas droit à cette exploitation de notre image par vous, politiques. Il est impossible de trouver une photo d’un politique martiniquais assumant sa présence à un concert, se faisant shooter aux côtés d’un artiste en prestation. Vous êtes là parfois, présents dans les salles, mais vous éclipsant discrètement au rappel, donnant ainsi l’impression de ne pas vouloir vous mêler à la plèbe qui affiche son plaisir, vous rabaisser à vous montrer publiquement en amour d’un artiste. Cela serait-il honteux, ou simplement, votre présence au spectacle est un honneur suffisant ? On vous y aura aperçu, et rapporté le fait à l’artiste, qui doit se sentir honoré et comblé ! Et puis, quel artiste est assez estimé pour être digne de se faire tirer le portrait à vos côtés ?

…Enfin, puisqu’il faut en finir, une aide financière, quoique fondamentale, n’est pas suffisante. Votre imprégnation de la chose musicale de votre pays, qui recèle des valeurs exceptionnelles, votre présence physique, votre amour en un mot, clair et clairement exprimé pour vos artistes seront déterminants de la force, de l’expansion de notre culture, et par conséquent de la présence en ce monde de notre Pays-Martinique. Et puis, comme on peut le constater au niveau national par l’implication qu’ils montrent dans les combats politiques (et c’est aussi valable pour nous artistes martiniquais), les artistes ont beaucoup à proposer, à offrir à leur peuple, en termes d’actions politiques justement. Mettez-nous donc à l’épreuve…

Alors, on dira sûrement, celui-là est en manque d’amour, on sourira, ou on ricanera. Mais au fond, regardez bien, martiniquais, ce monde qui vous entoure. Observez avec attention combien la bonne marche du monde peut parfois être initiée par l’artiste. Voyez comme il est sollicité, comme son soutien est valorisé, dans cette élection présidentielle américaine, par exemple. Et demande-toi, martiniquais, si la sous-valorisation des tes acteurs culturels, la précarisation de leurs entreprises n’est pas simplement une anticipation de ton état social demain…

Tony »


1 commentaires :

  1. Mwa

    Des artistes qui demandent aux politiciens de faire de la récupération politique… Je crois q’uil n’y a qu’ici qu’on peut voir ça… mdr

Les commentaires sont fermés