Porto-Rico obligé de fermer 179 écoles publiques. Une catastrophe pour les parents !

Vues : 918

Banqueroute, faillite, crise. Porto-Rico, une des plus grandes îles de la Caraïbe qui fait partie des États-Unis mais se distingue par sa culture et sa musique latine, traverse une grave crise économique.
Dernière décision pour freiner les dépenses publiques, ce vendredi 5 mai, les responsables du pays ont annoncé la fermeture de plusieurs écoles dans toute l’île. 

Porto Rico ferment 179 écoles publiques pour épargner plus de 7 millions de dollars conséquence d’une crise économique profonde qui a déclenché un exode vers le continent américain au cours de la dernière décennie, ont annoncé officiellement, vendredi dernier, des responsables.

D’ici fin la fin du mois de mai, plus de 27 000 élèves seront répartis dans d’autres écoles, leurs établissements ne peuvent plus fonctionner, Les étudiants n’ont pas de matériel et voire même de papier toilette dans leurs écoles. Ce qui fait craindre la reprise d’un exode massif de porto-ricains vers les Etats-Unis.

«Nous avons une crise fiscale et peu de ressources et nous avons passé 10 ans à distribuer près de 3 milliards de dollars dans un système qui n’a pas de livres», a-t-elle déclaré. «Nous ne pouvons continuer à faire ce que nous faisons parce que nous n’avons pas les ressources» a déclaré Julia Keleher, secrétaire à l’éducation nouvellement nommée.

Près de 450 000 personnes au cours de la dernière décennie sont déjà partis pour la Floride et d’autres parties de la terre ferme des États-Unis pour fuir l’aggravation de la crise économique. 150 écoles ont été fermées sur cinq ans, de 2010 à 2015.

L’arrêt des écoles annoncé vendredi 5 mai, sera la plus grande fermeture massive d’écoles dans l’histoire de l’île, les responsables disant que cela entraînera en partie des économies d’un million de dollars par année pour un département de l’éducation qui représente près de 30 pour cent du budget de Porto Rico c’est-à-dire 9 milliards de dollars.

 

Aida Diaz, présidente de l’Association of Teachers de Puerto Rico a déclaré que beaucoup de fermetures d’écoles avaient peu d’étudiants et des infrastructures qui s’écroulaient ainsi qu’un manque de climatisation dans une île où les étés sont brutaux.

Une surprise pour les parents qui ont appris la nouvelle par médias interposés.
« C’est une catastrophe », a déclaré Ana Sanchez (ci-dessous), mère d’une fille de 8 ans dont la nouvelle école ferme pour la deuxième fois en deux ans à cause de la crise.

Plusieurs responsables de l’éducation ont approuvé cette décision radicale, en disant que le secrétariat à l’éducation a longtemps été séparé des problèmes du ministère et n’a pas correctement utilisé les ressources limitées qu’elle avait.

La Principale Ida Luz, dont l’école dans la municipalité de Bayamon fait partie des établissements qui ferment, a déclaré qu’elle soutient le changement parce qu’elle n’a pas les ressources dont ses étudiants ont besoin.
«Nous recevons peu d’argent du gouvernement. Parfois, les enfants doivent entrer dans mon bureau pour demander du papier toilette. Je l’apporte de chez moi.» insiste la Principale aux micros des journalistes.

Porto Rico compte actuellement 1 292 écoles publiques qui desservent 365 000 étudiants. L’île a vu ses effectifs scolaires baisser de 42 % au cours des trois dernières décennies, et une baisse supplémentaire de 22 % est attendue dans les prochaines années, selon un rapport que Boston Consulting Group.

La fermeture des écoles a été annoncée quelques jours seulement après que le gouverneur a déclaré que Porto Rico rentrait dans un processus de faillite alors qu’il cherchait à restructurer 73 milliards de dollars de dette publique.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
PhotosThe PressDemocrat/AtlantaBS/OpposingViews/WinkNews


1 commentaires :

  1. paindoux

    Une question :
    Q’en pensent nos indépendantistes locaux, tous bords confondus ?? Hein ? Ils vont nous demander de les aider ?

Les commentaires sont fermés