Premier cas de bébé microcéphale en Europe

Vues : 431
virus-zika

Une femme porteuse du virus Zika a donné naissance lundi en Espagne au premier bébé atteint de microcéphalie liée à ce virus, selon des responsables de l’hôpital de Barcelone où l’enfant est né. Un autre cas avait été détecté en Slovénie, mais les parents de l’enfant avaient décidé d’avorter.

L’épidémie de Zika se répand bel et bien. La semaine dernière, un autre cas de contamination locale avait été diagnostiqué en Floride. Au total, 93,4 millions de personnes pourraient avoir été infectées au cours de cette épidémie, en Amérique latine et aux Caraïbes, dont 1,65 million de femmes enceintes, d’après cette étude parue dans la revue spécialisée Nature Microbiology.

Parmi ces femmes infectées pendant leur grossesse, « des dizaines de milliers » pourraient mettre au monde un enfant atteint de microcéphalie (développement insuffisant du crâne et du cerveau) ou d’anomalies cérébrales sans malformation visible du crâne à la naissance. Parmi les autres risques liés au virus figurent divers troubles neurologiques, des retards de croissance ou même la mort du foetus.

Dans 80 % des cas, cette infection, contre laquelle il n’existe ni vaccin, ni traitement spécifique, reste bénigne ou passe inaperçue. Il n’existe à ce stade aucun vaccin, ni traitement spécifique, contre le Zika, transmis principalement par des moustiques Aedes aegypti, mais aussi par voie sexuelle et de la mère à l’enfant qu’elle porte.

 

Texte : Mickaël Léonce
Photo : Philip Tacio