Punition mise en ligne sur Facebook : Un comité de soutien pour la mère réunionnaise

Vues : 1567

Hier (4 octobre), Sylvia, qui a fait le buzz malgré elle a été placé en garde à vue au commissariat de Saint-Pierre à la Réunion, pour violences aggravées et atteinte volontaire à l’intégrité de la personne. Un comité de soutien l’entendait à sa sortie.

Tout le monde connait Sylvia et maintenant elle bénéficie d’un comité de soutien. Ce dernier criait, hier soir, le slogan « Libérez Sylvia », devant le commissariat de Saint-Pierre, à la Réunion. Ils étaient venus nombreux soutenir, celle que certains surnomme, la mère courage.

Cette mère réunionnaise est connue pour avoir corrigé son fils, convoqué dans une affaire de vol avec violences, avec des claques et des coups de ceinture. Elle a tout filmé et a posté la vidéo sur les réseaux sociaux. La vidéo totalise pour l’instant 893000 vues. Hier après-midi cette jeune femme a été placé en garde à vue au commissariat de Saint-Pierre, à la Réunion.

La mère a été placée en garde à vue en raison des délits révélés par la diffusion de cette vidéo : d’une part des violences aggravées et d’autre part l’enregistrement et la diffusion d’images relatives à la commission d’une atteinte volontaire à l’intégrité de la personne », a indiqué le procureur du tribunal de Saint-Pierre dans le communiqué.

A sa sorite du commissariat la jeune mère a tenu à remercier ceux qui s’étaient déplacés en nombre. Elle est montée sur le toit d’une voiture et a commencé à expliquer une nouvelle fois son geste. Pour elle il ne s’agissait pas de violences gratuites, bien au contraire. Elle justifie son geste en explication qu’elle lutte contre la délinquance.

Je remercie tous les parents tous les enfants tous les personnes qui m’ont soutenu non pour la violence mais contre la délinquance je regrette d’avoir mis cette vidéo j’ai même le cœur gros et je regrette d’avoir frappé mon fils avec cette ceinture mais dites-vous bien que la délinquance si on dit pas stop à nos enfants il y aura beaucoup de parents et de personnes malheureuses sur sur la terre », peut-on lire sur le profil Facebook de l’intéressée.

La suite dans cette affaire est de savoir ce que risque Sylvia au niveau judicaire. Sera-t-elle condamnée ? Relaxée ? Qu’en est-il de son fils ? Une chose est sûre, la jeune réunionnaise pourra compter sur le soutien d’une partie de la population. Elle lance un appel à tous ceux qui peuvent l’aider à faire disparaître la vidéo de son fils Alfredo d’internet.

A.G