« Quand Aurier perdit ses lauriers »

Vues : 788

« Quand Aurier perdit ses lauriers » par l’activiste politique Kemi Seba :

kemi-seba

« Nous n’avons pu, dans la sphère francophone, éviter d’entendre parler de ce qu’il convient désormais de nommer l’affaire Serge Aurier, footballeur international ivoirien, ayant longtemps vécu en banlieue parisienne, à Sevran (93), ayant tenu des propos injurieux à l’égard de son entraîneur (Laurent Blanc) et de certains de ses coéquipiers du PSG. Propos qui lui valent aujourd’hui une suspension sportive, une condamnation à mort médiatique et une entrée fracassante dans le classement des hommes les plus raillés et insultés d’internet (pas loin derrière Jawad le logeur de Daesh).

Tout d’abord, par soucis d’objectivité, il convient de dire que frère ou pas frère africain, un homme qui dans un sport collectif est capable de qualifier de « fiotte » son propre entraîneur, une personne qui lui a donné une promotion professionnelle, lui a fait confiance sportivement (même si son talent l’aurait tôt ou tard propulsé en haut de l’affiche, précisons le quand même), mérite une suspension, par pure logique.

La suspension n’est pas seulement une punition pour Aurier, c’est aussi une protection pour lui-même, car dans ce monde de hyènes qu’est le sport de haut niveau, insulter une partie de ses coéquipiers et espérer s’épanouir professionnellement avec eux par la suite, est du domaine du fantasme.

Dans le monde de ladite morale, c’est comme cela que ca se passe. Aucun pleur en ce qui nous concerne sur cet aspect là, on se doit d’être clairs.
Mais il est aussi intérressant, pour comprendre un peu plus les choses, de contextualiser la séquence durant laquelle Aurier a franchi lesdites limites.

Aurier n’a rien fait d’autres que ce que l’on appelle dans le hip hop de l’ « égotrip », et du « trashtalking », parlant crûment, en compagnie de son pote, de ceux qui constituent son entourage pro, tout en préservant d’autres (Rabiot, qualifié de Babtou solide).
Oui, il a clashé certains coéquipiers…Oui, c’est une faute, mais que ceux qui n’ont jamais parlé ainsi à 23 ans lui jettent la 1ère pierre. Ça ne mérite pas le déchaînement de haine et de mépris de la caste médiatique, et de certains afrodescendants à l’égard de ce frère (on est toujours plus royalistes que le roi quand il s’agit de descendre l’un de nos semblables).

Ça ne mérite pas que l’entraîneur français GUY ROUX souhaite qu’il aille en prison… C’est une bêtise oui, pas un meurtre, pas un vol de plusieurs millions, et pas des propos racistes non plus.
D’autres ont volé d’importantes sommes d’argent, comme Platini, par exemple, mais continuent de bénéficier de la BIENVEILLANCE des mêmes médias si prompts à démolir l’Ivoirien…
D’autres encore, comme LAURENT BLANC ont tenu des propos visant à réduire le nombre de Noirs dans le football français (je m’en contrefiche, s’ils ne nous acceptent pas, la planète est grande, nous nous tournerons peut-être vers une amélioration de notre football africain). Laurent Blanc a t-il été lynché lors de ces propos??
On a entendu des journalistes dire qu’ Aurier était un handicapé du cerveau, un trisomique (RMC) etc. On parle de quoi donc? On est toujours dans l’affaire des propos d’Aurier,où on est dans le règlement de comptes par rapport à certains athlètes noirs ou arabes (cfr.Benzema) qui sont toujours plus lynchés en raison de leur origine qu’en raison de leur faute?
Aucune victimisation de notre part, juste des questions DE FOND que nous posons…
Réflexion similaire pour l’ex-prolétaire français, Frank Ribéry, qui n’a jamais été traité à égalité des autres sur le terrain médiatique, du fait très certainement de son ascendance sociale et de sa conversion à l’islam.

Personne ne remet en question les sanctions. C’est les commentaires à la tonalité accusatrice disproportionnée qui font réfléchir. Parler de PRISON parce qu’un footballeur a qualifié son coach de « fiotte »…! C’est une première! Dire qu’il s’agit de ce même Laurent Blanc qui voulait réduire le nombre de Noirs dans le football français (mais qui n’avait pas le courage de le dire à l’époque où il jouait avec DESSAILLY, VIEIRA, THURAM, HENRY, ANELKA, MAKELELE, etc…)! »


1 commentaires :

  1. Zoiseau

    « ce même Laurent Blanc qui voulait réduire le nombre de Noirs dans le football français mais qui n’avait pas le courage de le dire à l’époque … »

    Excellent article. En parlant de laurent Blanc , on peut supposer que ce type a viscéralement un problème avec les noirs et il n’ y a pas que lui. Hélas !
    Ne cautionnons pas les propos de monsieur Aurier , il avait droit à sa chance comme tout un chacun mais il n’a pas la bonne couleur .
    Comme j’ai l’habitude de le dire sur certains forums, tant que les pays Africains ne deviendront pas émergents , autonomes sur le plan industriel, économique, scientifique etc. l’homme Noir quelque soit l’endroit où il se trouve ne sera jamais respecté en tant que tel. Eh oui, ça c’est une réalité puisque les autres savent qu’il n’ y aura jamais de retour de bâton économique ou diplomatique lorsqu’ils s’attaquent à nos congénères.
    Comprenne qui pourra.
    Garçon ! A boire !

Les commentaires sont fermés