Quand Kalash passe « une soirée de merde »

Vues : 16120

Tous ceux qui connaissent le chanteur Kalash, savent que l’homme n’a pas sa langue dans sa poche. On se souvient encore de son clash avec Daddy Morry  ou encore son different avec le groupe Trace qui a décidé de boycotter ses clips, justement parce qu’il dit ce qu’il pense.

Alors quand  l’artiste « passe une soirée de merde » et bien il en parle sur les réseaux et tant pis si cela heurte les sensibilités. « Quand tu sais que tu vas chanter dans une soiree de merde tu roules un double pur et hop  #Soiree85AnsDuRhumNeisson » déclare-t-il sur Instagram.

Visiblement l’artiste n’a pas apprécié l’ambiance, ni le manque de réceptivité du public lors de cette soirée qui fêtait les 85 ans du Rhum Neisson. Certains internautes confirment ses dires : « ma soeur était là, c’était sur invitation, une soirée de békés et gens riches, elle m’a dit que c’était nulle l’ambiance« 

Pour d’autres, l’artiste aurait pu modérer ses propos sur Instagram : « pas faux ! A ce moment tu aurais été un bonhomme de les boycotter franchement … et pourquoi dégoûter tes fans plutôt que de leur expliquer » !

Moi qui suis fan je suis choqué la 😕 franchement même si pour toi c’est une soirée de merde t’a pas à le dire car il y a des gens qui ont payé pour venir te voir 😒 en plus insulter tes abonnés qui donnent leurs avis 😕

Dans un autre commentaire Kalash explique : « j’ignorais ou je mettais les pieds sinon ne vous inquiétez pas que vous n’auriez même pas vu une locks paraitre, néanmoins pris sur le fait , ayant été payé depuis un moment j’ai été professionnel et j’ai fait ce que j’avais à faire. La prestation moyenne était au dessus du public présent, le vrai public sait qui je suis sur scène« 

Mais beaucoup ne sont pas convaincus par ses arguments et pensent qu’il n’aurait pas dû accepter ce contrat en premier lieu ou alors refuser de faire la prestation une fois sur place si cela allait à l’encontre de ses principes.

un homme de valeur aurait remboursé l’argent et annulé la presta plutot que d’aller à l’encontre de ses principes. Si c’était tellement un supplice. Et votre manager devrait connaître vos valeurs et idées avant de vous booker tel un pantin ignorant pour békéland. Mais l’argent appelle l’argent c’est la vie restons polis. Beaucoup sont venus pour vous!!  Pas pour l’orga ou le thème dommage de ne pas les respecter .

Et à ceux qui lui rappellent qu’il ne faut pas cracher dans la soupe, Kalash leur répond :  « y’a que les negres de maison qui attendent sur trace et neisson pour taffer boloss » Une remarque qui a suscité la polémique sur les réseaux ! Mais dans un autre post Kalash persiste et signe  « #JeLeRepeteJeNiqueTousLesNegresdeMaison » écrit-il dans un hashtag.

Du temps de l’esclavage, il existait deux sortes d’esclaves, deux sortes de Nègres. Il y avait le Nègre de maison et le Nègre des champs. Le Nègre de maison faisait toujours attention à son maître. Quand les Nègres des champs dépassaient un peu trop les bornes, il les retenait et les renvoyait à la plantation. Le Nègre de maison pouvait se permettre d’agir de la sorte parce qu’il vivait mieux que le Nègre des champs, il mangeait mieux, il s’habillait mieux et il vivait dans une plus belle maison. Il vivait dans la maison de son maître, dans le grenier ou la cave, il mangeait la même nourriture que son maître, il portait les mêmes habits que lui et il pouvait parler comme son maître, d’une diction parfaite. Il aimait son maître bien plus que son maître ne s’aimait lui-même. C’est pour ça qu’il ne voulait pas que son maître souffre. Si le maître tombait malade, le Nègre de maison disait : “Quel est le problème maître, sommes-nous malades ?” Sommes-nous malades !? Il s’identifiait à son maître plus que son maître ne s’identifiait à lui-même. Si la maison du maître prenait feu, le Nègre de maison luttait plus fort que son maître pour éteindre l’incendie. Il était prêt à donner sa vie plus rapidement que le maître ne le serait pour sauver sa maison. » #MalcomX #UnPeuDeCultureAvantLePtitPunchDuSoir #JeLeRepeteJeNiqueTousLesNegresDeMaison #UnNoirChoqueParCetteExpressionEnEstLuiMemeUn

Une publication partagée par KALASH (@kalash972) le


3 commentaires :

  1. gege

    c la médiocrité qui mène en Martinique ,,,,,,saintmillemplois, nilor, catherine coucoune ,,,,,,,,et ce drogué alcoolique,,,,mais qu’il c rassure c concert aussi c de la merde !!!!
    pauvre martinique !!!!

    Répondre
  2. Dio

    gege
    3 octobre 2017 à 6 h 50 min

    c la médiocrité qui mène en Martinique…

    Tout est dit par cette simple phrase. il n’y a rien de pire qu’un « nègre de maison » qui veut se faire passer pour un « nègre des champs », et pire qui convainc le public , cela montre le niveau.
    kALASH , à partir du moment ou tu brilles dans les 2 cages dorées de tes maitres (SPORT & MUSIC) tu es une petite pute soumise à un système ENTIÈREMENT contrôlé par des individus qui sont tout , sauf noir…

    Tes maitres aiment beaucoup tous les jeunes qui veulent être « AWWOOUTISST » , et beaucoup moins ceux qui veulent être médecin , architecte , ingénieur , banquier… Bein ,oui , puis qu’ainsi on devient de véritable « concurrents » et individus respectables.

    Et en passant , tu ne feras avaler à personne que tu n’étais pas au courant que tu avais telle « PROPOSITION » de prestation à tel lieu et à telle date , ce n’est qu’après avoir eut ton accord que ton manager à dit feu vert.
    Tu sais ce qu’est un « PLANNING » ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *