Quand les femmes sont accusées de « coucher forcément »

Vues : 60

Christiane Taubira

C’est bien connu ! Dès qu’une femme se fait remarquer par son intelligence et son professionnalisme elle « couche forcément » ! D’abord Audrey Pulvar traitée de « journaliste qui couche avec un homme politique » par Eric Zemmour dans l’émission « on est pas couché », puis Valérie Valérie Trierweiler accusée de « baiser utile » par un journaliste après l’élection de son compagnon François Hollande,  à la présidence de la république.

Maintenant Christiane Taubira, pointée du doigt par L’Express pour la gestion de son ministère, après des départs multiples de ses collaborateurs proches . Selon l’hebdo, la Garde des Sceaux, partagerait la vie d’un membre de son cabinet, Jean-François Boutet, titulaire du poste de conseiller spécial. Pour le journal c’est un problème, car Jean-François Boutet est également avocat près la Cour de Cassation et le Conseil d’Etat.

Jean-François Boutet

Christiane Taubira, après avoir pris connaissance de l’article, a saisi son téléphone pour poster un message sur Twitter. «L’Express assène. Serait drôle, sauf que femme qui dérange couche forcément. Presse  d’info ou presse de faux? Newton: lourd en tombant». Quelques phrases, poétiques pour certains, fumeuses pour d’autres, en tout cas à la syntaxe toute particulière pour cette amoureuse d’Aimé Césaire.

Ce jeudi, Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express s’est empressé de répondre au tweet de la ministre : «la présence de son compagnon au sein de son équipe est un réel problème, comme toujours en de tels cas. Il est donc légitime d’en rendre compte». Le journaliste conclut en disant: «Christiane Taubira se présente comme une femme qui dérange: il serait bon qu’elle fût aussi une ministre qui range, c’est-à-dire qui mette de l’ordre dans ses équipes et ses dossiers, car ainsi seulement les Sceaux seront bien gardés...». Ben voyons  !!!

© gouvernement.fr et parismatch.com