Questions/Réponses sur le Zika

Vues : 696

Qu’est-ce que le Zika ?
Le Zika est un virus transmis par les moustiques du genre Aedes, comme pour la Dengue et le Chikungunya. Il a été détecté pour la 1ère fois en 1947 en Ouganda, dans la forêt Zika,d’où il tire son nom.

Le virus Zika est-il plus dangereux que la Dengue ou le Chikungunya?
Le zika s’apparente beaucoup à la dengue. Il ne présente pas de formes sévères potentiellement mortelles et peut passer inaperçu dans de nombreux cas. En revanche, des complications neurologiques dont le syndrome de Guillain-Barré et des malformations congénitales
sont signalées.

Quels sont les symptômes du Zika ?
Suite à la piqure de moustique, les symptômes apparaissent après un temps d’incubation allant de 3 à 12 jours. Dans sa forme classique, le virus peut provoquer des éruptions cutanées avec ou sans fièvre et des douleurs articulaires, des douleurs musculaires, des conjonctivites, des maux de têtes, et des œdèmes des mains et/ou des pieds.

Peut-on mourir du Zika ?
Le virus du zika ne présente pas les mêmes risques de forme sévère que la dengue mais quelques décès ont été rapportés au Brésil. Ils nécessitent des enquêtes approfondies qui sont encore en cours.

Pourquoi nous parle-t-on du Zika maintenant alors qu’il existe depuis 1947 ?
Le virus Zika a été isolé pour la première fois en Ouganda en 1947. La première épidémie documentée est survenue sur l’Ile de Yap (Micronésie) en 2007, la seconde en Polynésie française d’octobre 2013 à avril 2014. Depuis, le virus a circulé en Nouvelle Calédonie et dans d’autres îles du Pacifique. Une épidémie est déclarée au Brésil et le virus poursuit sa progression en Amérique du Sud et en Caraïbes.

Le Zika est-il sexuellement transmissible ?
Le Zika est une maladie vectorielle et n’est pas une maladie sexuellement transmissible au sens strict du terme. Bien que deux publications aient fait état d’une infection possible par voie sexuelle, le mode de transmission est TRÈS majoritairement vectoriel.

Comment est-il transmis ?
Le moustique absorbe le virus en piquant une personne malade pendant la phase de manifestation des signes (moment où le virus est présent dans le sang de la personne malade). Après un cycle de quelques jours, le moustique peut infecter de nouvelles personnes à l’occasion d’autres piqures.

Y a-t-il des conséquences chroniques à long terme comme avec le Chikungunya ?
Non. Dans les épidémies qui ont été étudiées jusqu’à présent, il n’a pas été observé de douleurs chroniques ou persistantes à moyen ou long terme.

Quels sont les traitements ?
Le traitement est uniquement à base de paracétamol, comme pour la Dengue et le Chikungunya. Aucune auto médication ne doit être faite. Il est recommandé de boire beaucoup d’eau. Par ailleurs, aucun vaccin n’existe contre le virus du Zika.

Y-a-t-il plusieurs type de virus (sérotypes) comme pour la Dengue ?
Il n’y a pas à proprement dit plusieurs sérotypes de Zika. On parlera plutôt de « souches » qui sont au nombre de 2. Cependant après avoir contracté l’une ou l’autre de ces souches, le patient est immunisé contre le virus.

Peut-on attraper plusieurs fois le Zika ?
Non. Une fois qu’une personne a contracté le virus, elle développe une immunité contre la maladie.

Combien y a-t-il eu de personnes contaminées dans le monde ? Y a-t-il déjà eu des
épidémies ?
L’épidémie actuelle a débuté au Brésil, avec la confirmation des premiers cas en mai 2015. Onze pays sont actuellement touchés par une circulation autochtone active du virus Zika sur le continent américain : île de Pâques (Chili), Brésil, Colombie, Suriname, Salvador, Guatemala, Mexique, Panama, Paraguay, Venezuela et Honduras. Au Brésil, les autorités estiment que l’épidémie en cours aurait provoqué jusqu’à présent environ 1 million de cas pour 205 millions d’habitants. Par ailleurs, depuis octobre 2015, les Samoa dans le Pacifique et le Cap-Vert en Afrique rapportent aussi, pour la première fois, une circulation autochtone active du virus Zika. Néanmoins, le nombre exact de personnes contaminées est difficile à estimer du fait que dans de nombreux cas, la maladie passe inaperçue.

Il est dit que le virus touche plus et plus fortement les enfants. Vrai – Faux ?
Ni vrai ni faux. Le risque d’être atteint par le Zika ne dépend pas de l’âge mais de la protection contre les moustiques. Cependant certaines personnes sont moins résistantes aux infections. Les personnes les plus fragiles sont plus exposées aux formes sévères car moins résistantes. Il s’agit aussi bien des personnes âgées que des enfants et ceci est valable pour n’importe quel virus (chikungunya, dengue…). Pour des femmes enceintes ayant contracté le virus pendant les 1er et 2ème trimestre, on a rapporté des cas de malformations congénitales ayant nécessité une interruption thérapeutique de grossesse.

Comment faire pour ne pas attraper le Zika ?
Le meilleur moyen de ne pas contracter le virus est de bien se protéger et d’appliquer les mêmes gestes de précaution que pour la Dengue et le Chikungunya :

• Se protéger en dormant sous moustiquaire et en utilisant des répulsifs • Nettoyer les gouttières
• Éliminer les eaux stagnantes
• Protéger vos réserves d’eau
• Vider les dessous de pots et/ou y mettre du sable
• Changer régulièrement l’eau des fleurs (2 à 3 fois par semaine) • Porter des vêtements longs

Va-t-il y avoir une épidémie de Zika en Martinique ?
Oui, il y aura une épidémie. Le plus important à ce jour est d’en réduire au maximum l’ampleur et la gravité.

Sources ARS Martinique