Qui sera le vainqueur du Martinique Surf Pro 2017 ?

Vues : 128

Et à la fin, il n’en resta que quatre…
Les 16 derniers surfeurs en lice au Martinique Surf Pro se sont affrontés ce jeudi sur le spot de Basse-Pointe. Un plateau sportif de haut niveau pour un show exceptionnel et, bien sûr, joie pour quelques-uns, et déceptions pour tous les autres. Les séries du 5ème tour ont été lancées. Les huit surfeurs rescapés se sont ensuite fait face en quarts de finale dans des duels de haute volée.

…Et aucun français!
La journée aura été fatale au contingent français. Avec un total de 14.93 points, Diego Mignot manque de peu la 2ème place de sa série, distancé par l’Australien Ricardo Christie de seulement 0,40 point. Il ne se qualifie donc pas pour la suite. “J’ai eu de bons scores mais je ne suis pas passé, il me fallait encore une vague pour réussir. Ce n’est pas bon pour cette fois, c’est dommage”, regrette-t-il. Le Guadeloupéen Tim Bisso et le Saint-Barth Dimitri Ouvré se font eux aussi sortir. “Les conditions étaient un peu difficiles sur ce heat, peu de vagues. C’est très frustrant surtout quand tu sais qu’il ne t’en faudrait qu’une bonne et que le chrono tourne”, confie Dimitri.

Marc Lacomare est le seul à passer en quart de finale mais échoue face au Costaricain Noe Mar McGonagle. “Il n’y a pas eu les vagues que j’espérais, je m’attendais à plus de vagues et je n’ai pas su m’adapter. Noe Mar a bien surfé toute la semaine. J’aurais aimé aller un peu plus loin mais c’est comme ça”, résume le Français.

un Auriverde, un Aussie, un Tico, et un Kiwi
Côté brésilien, Yuri Gonçalves, Rafael Teixeira et Lucas Silveira sont éliminés. Seul Bino Lopes représentera la nation auriverde pour la suite de la compétition. “Je suis venu ici pour gagner, il y a 3000 points à la clé, c’est un QS important. Le début de mon heat était un peu lent alors je me suis adapté et j’ai pris un maximum de vagues”, insiste le Brésilien.

En quart, l’époustouflant duel 100% australien Baker- Bailey a vu la victoire de ce dernier avec seulement 0.37 point d’écart, au bout de 30 minutes haletantes. “Jackson est un très bon surfeur, je savais que ce serait très dur de le battre, j’ai donc sorti mon meilleur surf”, raconte Soli Bailey face à un Jackson Baker dépité : “J’ai fait des erreurs, j’ai complète- ment raté mon heat”, confie-t-il.
Le très affuté Costaricain Noe Mar McGonagle a continué de survoler ses séries avec un surf très puissant et engagé. “Je suis ici pour gagner et ce n’est jamais facile. Les vagues sont fun, je suis super content d’être là et d’aller en finale.

Kiwi Ricardo Christie, ex du Championship Tour (l’élite mondiale du surf) atteint lui aussi les demi-finales. “A ce niveau, tout le monde a une chance de gagner. Toutes les compétitions sont importantes, c’est ma première participation au MSP, c’est un contest important”, explique-t-il, prudent.

En demi-finales
Ce matin, la première demi-finale opposera le Brésilien Bino Lopes et le Costaricain Noe Mar McGonagle. La seconde l’Australien Soli Bailey et le Néo-Zélandais Ricardo Christie.

Qui succédera au vainqueur du Martinique Surf Pro 2016, le Portugais Frederico Morais?
Aujourd’hui, vendredi 7 avril, le call se fera dès 7h30 pour ce qui devrait être le dernier jour de la compétition, avec les demi-finales et la grande finale.

Crédits photos : Martinique Surf Pro (Pullenot)