Rebondissement Air Cocaïne : Le cerveau présumé arrêté près de Barcelone

Vues : 1852

Spectaculaire rebondissement dans l’Affaire Air Cocaïne dévoilé depuis le territoire de Saint-Domingue. Selon le JDD, en début de semaine, le principal suspect Ali Bouchareb a été arrêté près de Barcelone. Ce serait le commanditaire du vol privé intercepté à Saint-Domingue, à l’origine de l’Affaire dite Air Cocaïne.

Alors que l’Affaire instruite de son côté par le Parquet de Marseille était sur le point de se terminer, une nouvelle information vient bousculer le dossier. Le réquisitoire était attendu jeudi prochain, 19 mai. Rappel d’un procès en France, dont 14 individus sont accusés d’avoir préparés trois vols transatlantiques pour le compte d’un trafiquant français résidant en Espagne. Des suspects mis en examen dans cette Affaire d’Air Cocaïne aux multiples rebondissements.

C’est le 2 mars 2013, qu’un indicateur livre une information capitale. Il informe les autorités françaises qu’un vol suspect s’organise entre Saint-Domingue et Saint-Tropez. Une enquête est ouverte et met à jour un spectaculaire réseau de drogue. Un trafic international où la drogue achetée à un cartel de narco-trafiquants mexicains arrivait sur le sol français par avion grâce à des vols privés.

Dix sept jours plus tard, le 19 mars 2013, sur le Tarmac de Punta-Cana en République Dominicaine, trois hommes sont interpellés. Parmi eux, Bruno Odos, Pascal Fauret, Nicolas Pisapia et Alain Castany, qui se préparaient au départ de leur avion, un Falcon SN-THS. Arrêtés, les autorités dominicaines découvrent 26 valises contennant 682kgs de cocaïne.
Condamnés par la justice de Saint-Domingue à 20 ans de prison en 2015, deux pilotes, Bruno Odos et Pascal Fauret, fuient le pays par bateau jusqu’en Martinique. Grâce à la complicité de Christophe Naudin, ils rejoignent la France en Octobre 2015.

Le criminologue français, âgé de 53 ans et spécialiste de la sûreté aérienne est pour affaire en Egypte. Il est intercepté le 3 février 2016 et extradé vers Saint-Domingue d’où avait été lancé un mandat d’arrêt international contre lui. Christophe Naudin est depuis en détention provisoire pour son implication dans l’exfiltration des deux pilotes français, il risque entre 10 et 15 ans de prison. Quant à Nicolas Pisapia, le passager français qui clame son innocence, il a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Son avocat demande l’abandon des poursuites.

Après ce nouvel épisode en début de semaine, le procès ouvert à Marseille, sous la qualification d’importation de stupéfiant en bande organisée devrait alors être jugé en Cour d ‘Assises. Si cette charge reste retenue, Ali Bouchareb arrêté près de Barcelone et les 14 accusés dans l’Affaire Cocaïne poursuivis en France, encourent 30 ans de réclusion criminelle. (Dorothée Audibert-Champenois)

Photo ci-dessus, les 2 pilotes français impliqués dans l’affaire Air Cocaïne, Pascal Fauret et Bruno Odos, à Saint-Domingue

Crédits photo : Huffington Post