Récifs coralliens en danger : Risques élevés de Tsunami en Martinique

Vues : 1032

Des scientifiques de l’Université d’Exeter ont publié en juin dernier, dans le magazine Nature, un rapport alarmant sur l’état des récifs coralliens dans les zones tropicales. Ils étudiaient les taux de croissance de plus de 200 récifs tropicaux de l’Atlantique Ouest et de l’Océan Indien.

Selon les chercheurs, le niveau de la mer augmente trop rapidement et vont provoquer  d’importantes inondations si les récifs coralliens disparaissent.

Deux facteurs sont à l’origine de ce phénomène qui inquiète les scientifiques : Le changement climatique qui rend l’eau de l’océan plus chaude, et la fonte des glaciers qui augmente les quantités d’eau dans les océans.

Dans le même temps, les récifs coralliens sont affaiblis par le réchauffement et par l’acidification des océans qui absorbent de plus en plus du dioxyde de carbone. Ces causes conduisent aux phénomènes de blanchiment qui tuent de vastes étendues de coraux et limitent leur capacité de croissance.

Pourtant, ces récifs coralliens (madrépores aux Antilles), comme les mangroves, sont des barrières naturelles, de véritables brise-lames qui préviennent les risques d’inondations. La Martinique comme sa voisine Sainte-Lucie, ou la Polynésie (photo de couverture), subie de fortes inondations en période de grosses précipitations et d’importantes inondations d’origine marine.

C’est pourquoi en 1978, les récifs coralliens ont été déclarés, espèces protégées à la Martinique par l’arrêté préfectoral numéro 78-1530 AES/B2. L’île Martinique dans les petites Antilles a connu d’importantes inondations dans sa capitale Fort-de-France et au Nord du Pays.

Dorothée Audibert-Champenois / Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesClimateHomeNews/Photo de couverture : Polynésie