Réflexion sur la gratuité des transports publics en Martinique !

Vues : 14

Le parti Pirate Antilles-Guyane demande, dans le cadre du lancement du TCSP, une réflexion sur la gratuité des transports publics en Martinique.

Les travaux du TCSP (Transport Commun en Site Propre) avancent. L’emblématique pont de la Galleria et le « nouveau profil de Sainte-Thérèse » en sont les signes les plus visibles. Dans quelques mois, nous aurons donc enfin un début de solution aux embouteillages, à la pollution, aux engorgements du centre-ville et à nombre de problèmes induits directement ou indirectement. Les travaux de Mozaïk sont, en ce sens, tout aussi visibles et doivent être salués.

Néanmoins, le Parti Pirate regrette aujourd’hui l’absence de débats sur la possibilité de gratuité des transports publics. Idée farfelue ? Pas du tout ! Ce choix audacieux a déjà été fait non seulement par une capitale européenne, la ville de Tallinn (3), mais aussi par nombre de communes françaises comme Aubagne et Chateauroux, par
exemple, avec un bilan tout à fait remarquable.

Pour avancer :

– Nous, Pirates, proposons une réflexion sur la gratuité des transports publics en Martinique et en
particulier pour le TCSP.
– Nous, Pirates, demandons que les chiffres prévisionnels soient rendus publics afin de valider ce
choix progressiste de la gratuité des transports en commun pour tous sur le TCSP.

Cette gratuité pourrait être financée par les économies faites sur l’absence de billeterie, l’absence de contrôle de billetterie et par les possibilités de régie publicitaire. L’accès libre et l’accès aisé aux données de base (Open Data et Open Access) sont pour les Pirates deux thèmes essentiels pour que la démocratie fonctionne réellement.

– Nous, Pirates, souhaitons aussi que les candidats aux prochaines élections municipales de 2014 prennent position sur ce thème de la gratuité des transports en commun pour tous sur le TCSP. Nous les invitons à prendre en compte cette proposition citoyenne que nous souhaitons concrétiser avec l’ensemble de la population martiniquaise.

Citoyens martiniquais, écrivez vous-même l’avenir de la Martinique ! »