Revalorisation de la prime bagasse en Outre-mer

Vues : 7

Le ministère de l’Écologie a annoncé, lundi 19 octobre, la revalorisation de la prime reversée aux centrales électriques fonctionnant avec du résidu de canne à sucre (bagasse), situées dans les zones non interconnectées de l’outre-mer.

L’arrêté du 8 octobre publié au journal officiel du 18 octobre 2015 fixe le montant de cette prime à 14,5€/tonne de canne à sucre, contre 13€ auparavant. 

Le montant de la prime bagasse était jusqu’alors indexé sur le cours du charbon et le cours du CO2, ainsi que sur le taux de fibre présent dans la canne, avec de plus un coefficient de dégressivité de la prime nécessitant une augmentation du taux de fibre de 3% par an pour maintenir la rémunération.

Le nouvel arrêté supprime l’indexation de la prime sur le cours du charbon et du CO2, qui dans son principe ne faisait que maintenir la dépendance des systèmes électriques insulaires à la fluctuation du cours des énergies fossiles. Le coefficient de dégressivité est neutralisé jusqu’à 2017 inclus. Par ailleurs il est divisé par 5, ramenant l’augmentation du taux de fibre nécessaire pour maintenir la rémunération à un niveau plus réaliste de 0,6 % par an.

La revalorisation permettra de développer les énergies renouvelables et de conforter la filière canne-sucre-rhum-bagasse dans les outre-mer.

Cette revalorisation sera prise en compte dès la campagne sucrière 2015.

Photo : L’énergie d’avancer