Rosy : Siw té dakô, un nouveau single bien accueilli par le public

Vues : 120

test-6

Rosy, jeune artiste de talent, vient de sortir un single intitulé « Siw té dako ». People Bo Kay vous propose d’en savoir plus.

PBK : Tu viens de sortir un nouveau single, Siw té dako. D’où t’est venue l’inspiration pour l’écriture de ce titre?

Rosy : Siw té dako, sorti depuis un peu plus de deux semaines, est une chanson que j’ai écrite il y a  8 ans, quand je suis tombée amoureuse de Monsieur. C’est une époque où l’on se demandait : « bon, on y va ?… on se lance dans l’aventure ?…. ». Avec Siw té dako, j’aimerais dire aux hommes : « Messieurs, si vous avez une femme qui vous aime et que vous aimez, chouchoutez la, prenez soin d’elle, donnez lui de l’affection; qu’elle n’ait jamais la sensation d’être seule. Et, n’ayez pas peur de prendre des décisions, et de faire le choix du cœur car si vous ne le faites pas, un autre le fera et là, il sera peut être trop tard… » Il y a toujours un message positif dans chacune de mes chansons.

PBK : Tu l’as écrit il y a 8 ans. Pourquoi sort-il seulement maintenant ?

Rosy : Quand j’ai écrit ce titre, il y a 8 ans, j’ai tenté une première fois de l’enregistrer; mais je n’étais pas satisfaite du résultat. Alors je l’ai laissé dans un coin de ma tête et, un jour, je l’ai proposé aux musiciens du groupe Kas’Cad qui ont tout de suite accroché ! On l’a peaufiné pendant plusieurs répétitions. Nous avons dû faire appel au maestro Staniski, pour le résultat que nous avons aujourd’hui.

PBK : On entend beaucoup ce titre sur les ondes. Cela voudrait-il dire que les médias y adhèrent?

Rosy : Je pense qu’il est bien accepté, à la fois par le public et les médias. Il est en effet diffusé par beaucoup de médias dans le département, mais également à l’extérieur. C’est d’ailleurs ce qui m’a valu quelques sollicitation de la part d’ organisateurs de spectacle, notamment sur la Guadeloupe.

PBK : La Guadeloupe, justement, tu y as fait une tournée récemment. Parles-nous du public et de l’accueil qui t’a été réservé.

Rosy : J’ai eu le plaisir et l’honneur d’interpréter mon titre dans des lieux cultes comme le Schiva, Le temple du zouk en Guadeloupe, pour les  26 ans d’MFM. J’ai également participé à différentes animations podium comme par exemple lors du Tour cycliste. J’ai fait face à un public formidable, vraiment chaleureux lors de mes nombreuses prestations; et j’en profite pour à nouveau les en remercier. C »est un plaisir d’entendre ses titres repris en Choeur. Ils connaissaient même « Misik ka baw lov »!

PBK : Et qu’en est-il des artistes?

Rosy : Durant cette tournée, j’ai eu l’occasion de côtoyer de grands noms de la scène musicale antillaise tels que Tanya Saint-Val – la diva du zouk -, Alex Catherine, Jimmy Devarieux, Dasha, Lorenz, Yannick Cabrion, et j’en passe. La liste serait bien longue! (sourire). Cela a été une très grande expérience. Des rendez-vous ont d’ailleurs déjà été pris avec la Guadeloupe pour de nouvelles dates.

PBK : Quels sont les 4 artistes qui t’ont le plus marquée durant ton dernier séjour en Guadeloupe?

Rosy : Oups! Ils ont tous été formidables; mais puisqu’il faut en choisir  quatre.
*Yannick Cabrion: il est pétri de talent. Un voix d’or et des melodies envoutantes, je vous conseille son prochain titre un pur Bonheur « t’aimer sans tricher ».
*Dasha : ma grande copine guadeloupéenne. Une artiste très talentueuse avec une technique bien en place. Une chanteuse remplie d’amour, et tellement généreuse. Que serait mon séjour sans elle. Elle a une combinaison avec nicy “vou an choisi”, et deux tubes en solo “Et si” et son dernier titre “juste pour une nuit”.
*Mon coup de cœur découverte : les T and S. Deux sœurs magnifiques! Je suis vraiment conquise par leur titre. Les femmes fatales n’ont qu’à bien se tenir car elles arrivent très fort!
*Alex Catherine: que l’on ne présente plus. Il vient d’ailleurs de sortir un dernier album. Je vous le conseille.

PBK : Le mot de la fin, Rosy.

Rosy : Je remercie People Bô Kay pour cet article; merci pour le travail que vous faites pour valoriser les acteurs de la vie antillaise.
Je remercie mon public. Téléchargez mon nouveau single “Siw te dako” – à ne pas graver ! – Je vous donne rendez-vous sur ma page Facebook pour suivre mon actualité.

J’aimerais avoir une attention toute particulière pour les jeunes en leur disant que rien n’est impossible avec la grâce de Dieu! Gardez foi en vos rêves, restez positifs en toutes circonstances et ne vous laissez pas influencer par ce monde qui veut nous faire croire que nous sommes faibles. Soley ka toujou rilévé, alors sachez saisir les bonnes opportunités. La peur est votre ennemi. Qui ne tente rien n’a rien! Foss ba pèp mwen! 😉