Sacherie Capron : Les salariés affiliés à la CFDT expriment leur colère

Vues : 498

Tribune : « Les salariés en colère affiliés à la CFDT de la sacherie CAPRON »

« Notre société a été placée en redressement judiciaire en date du 8 décembre 2015, suite à des difficultés financières. De plus, l’avenir apparaît très sombre par rapport à l’interdiction des sacs plastiques inférieurs à 50 microns au 1er juillet 2016, et à la future interdiction en 2020 de la vaisselle jetable, produit que notre société fabrique.

Ce tract publié sur les réseaux sociaux dans « PEOPLE BO KAY » , MACAQUE , et repris pour l’essentiel dans le France –Antilles de samedi 28 mai 2016 porte atteinte gravement à la notoriété de notre société. Il a été écrit à l’initiative de Mr Félix RELAUTTE de la CDMT.

Ce syndicat est apparu très récemment dans la société, il y a à peine un mois.
Certains salariés affiliés anciennement à la CGTM – FSM ont décidé d’abandonner ce syndicat en prétendant qu’ils n’étaient pas assez écoutés

Nous nous demandons si ce syndicat qui ne s’est pas présenté aux élections de délégués du personnel est légal, et peut se permettre de dire qu’il parle au nom de l’ensemble du personnel de la société ,

Nous voudrions savoir si tous les anciens syndiqués CGTM-FSM ont vraiment pris une nouvelle carte à la CDMT ? Donc , nous nous posons la question importante de la réelle représentativité de ce syndicat dans notre société. Est-il majoritaire ? Rien n’est moins sur.

Ce dont nous sommes surs par contre est que la venue de ce syndicat correspond à une manœuvre d’un groupe d’associés opposés à la direction actuelle et qui fait tout depuis de nombreuses années pour déstabiliser la gouvernance en place depuis 16 ans.
Nous salariés affiliés à la CFDT dénonçons la collusion évidente et affichée entre Mr Felix RELAUTTE et le groupe d’associés SUIVANT-CAPRON .

Mr RELAUTTE Felix parle de certains associés en les appelant par leur petit surnom, connu des seuls intimes ( Loulou, en parlant de Mr Louis SUIVANT). Mr RELAUTTE militait au GRS avec le compagnon de Mme Danielle CAPRON.

A partir de cela, comme Mr RELAUTTE est juge et partie , nous n’acceptons pas cette mascarade et nous nous inscrivons en faux contre tous les propos tenus dans ce tract. Comment, Mr RELAUTTE en place dans la société depuis moins d’un mois peut –il parler des difficultés de la société depuis 2001.

En fait tous ces arguments ne sont que la copie con forme des arguments des associés condamnés à maintes reprises par les tribunaux dont une pour encombrement des tribunaux
( la majorité des salariés souffre d’un climat délétère.)

Nous salariés affiliés à la CFDT ne participons à aucune rumeur propre à déstabiliser aucun de nos collègues. Nous constatons cependant que de nombreuses pressions sont exercées sur les collègues depuis l’arrivée de ce nouveau syndicat pour les forcer à prendre une carte en sous entendant que ceux qui n’auraient pas cette carte serait dehors les associés qui disent n’apprendre les choses que de façon fortuite manipulent depuis des années une partie du personnel et sont au courant à la minute de tout ce qui se fait dans la société. Ainsi, ils convoquent le personnel en réunions extérieures afin de leur proposer des manœuvres pour mettre en difficulté la gérante , en particulier pour les NAO. Ils n’ont pas hésité à pousser certains salariés en 2014 à demander 1000 euros d’augmentation !!! Ainsi, ils certifiaient aux salariés crédules que la gérante avait de l’argent et ne voulait rien leur donner.

Quatre grandes fonctions existent dans la société :
-La production, dirigée par un responsable de production exécute chaque semaine un planning de production qui travaille en fonction des besoins en deux huit parfois . Le personnel de production n’est affecté à d’autres tâches qu’en cas d’inventaire ou de baisse d’activité
Comme il est payé, il est alors utilisé en renfort à d’autres services comme la vente ou le dépôt.

-La logistique, est assumée par des magasiniers qui préparent les commandes, livrent , rangent le dépôt . Le chef DU DEPOT par contre ne peut plus assumer son service normalement.
La direction, tenant compte de sa situation de santé et des recommandations de la médecine du travail, lui demande comme il ne peut plus soulever de poids, ou livrer , ou préparer de grosses commandes , de faire des remplacements en caisse de temps en temps, et lui demande de continuer son travail de contrôle. Cet employé est payé , il faut bien lui trouver des tâches pour justifier son salaire. Quand ce salarié est en congés, le service continue d’être assuré
Cela n’implique aucune désorganisation !!!

-La fonction commerciale qui comprend la vente en magasin et le suivi commercial,
Les vendeuses sont affectées par magasin en fonction en général de leur lieu d’habitation afin de limiter leurs déplacements.

Ainsi à Trinité, la vendeuse habite la commune.
Au Marin, une des vendeuses habite Rivière PILOTE.
A Rivière Salée, une des vendeuses habite SAINTE ANNE
A Fort de France, les vendeuses habitent Fort de France ou Schoelcher

Il est faux qu’une vendeuse soit utilisée à d’autres fins qu’ à son service .une fois de plus cette imprécision est voulue pour semer le trouble dans les esprits. L’outrance des propos tenue est manifeste quand Mr RELAUTTE parle de « panique générale » c’est un mensonge !!! Il continue à citer les propos semble-t-il d’un employé qui parle de mauvais suivi des commandes et des mécontentements de clients .

Deux personnes sont chargées de ce suivi :
A la production, la secrétaire de production qui s’occupe des clients personnalisés
Au négoce, le chef magasinier est censé contrôler les bons de commande et leur bonne exécution . En outre, les commerciaux suivent de très près la livraison de leurs clients puisque leurs commissions en dépendent Ils se chargent souvent eux – mêmes de les livrer.
Il peut exister comme partout parfois des loupés , mais la situation est loin d’être celle décrite par Mr RELAUTTE de panique générale .

-La fonction administrative et financière
Assurée par un secrétariat, le service comptable et la direction
Chacun est à son poste !!! La direction cependant a tenu à développer la polyvalence de telle sorte qu’en cas d’absence brutale d’une vendeuse ou de rush, l’administration puisse aider à la vente pour une meilleure satisfaction des clients.

PROPOS DIFFAMATOIRES
Les stagiaires ne reçoivent pas de formation mais constituent l’effectif du personnel de vente :
Il est très difficile pour un jeune de trouver un stage . La gérante a toujours voulu participer à la formation pratique de jeunes. Donc chaque année, elle accepte des stagiaires qui sont en général satisfaits de leur passage, à tel point qu’ils demandent à revenir .

Faux : les stagiaires de vente sont en vente, ceux de comptabilité sont en comptabilité , ceux de maintenance industrielle à la production, ceux de logistique au dépôt. Les stagiaires ont des tuteurs qui sont censés faire avec eux les tâches demandées par leurs professeurs. Ils sont visités par ces derniers qui s’assurent du bon suivi du stage. Aucun stagiaire n’a jamais fait de rapport en ce sens.

Cependant, très récemment, la gérante a arrêté in extremis l’utilisation de stagiaires, Assistant de gestion à un dépotage de container.
Cet emploi abusif était en plus initié par l’un des salariés qui alimente la tribune mensongère de Mr RELAUTTE.

Conclusion
Rien n’a changé sinon en pire après 15 ans le pire étant le redressement. Ce raccourci est bien sur d’une exagération grossière. Nous salariés affiliés à la CFDT posons la question : N’est ce pas une manœuvre supplémentaire et machiavélique des associés CAPRON- SUIVANT afin de mettre la zizanie entre le personnel ?

Nous savons qu’une liquidation serait la bienvenue, leur permettant de récupérer leurs locaux pour une location autrement plus que rentable.

Les salariés de la sacherie CAPRON »