Saint-Martin / Saint Barthélémy : 9 morts et 112 blessés selon un bilan provisoire

Vues : 782

Selon un communiqué émanant du ministère de l’intérieur, le cyclone IRMA a fait 9 morts et 112 blessés dont 2 graves à Saint Martin et Saint Barthélémy. Un bilan humain, qui demeure malheureusement provisoire.

A l’approche du cyclone JOSÉ, actuellement classé en catégorie 3, les bâtiments non endommagés permettant d’accueillir la population ont été recensés et les messages de vigilance et de mise à l’abri sont en cours de diffusion localement, indique le ministère.

Ci dessous le communiqué :

M. Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’intérieur a présidé ce jour à midi une nouvelle réunion de la cellule interministérielle de crise pour faire le point sur la situation à Saint Martin et Saint Barthélémy et sur la mobilisation des services de l’Etat.

Le bilan humain, qui demeure provisoire, s’établit à 9 personnes décédées, 112 blessés dont 2 gravement.

L’approche du cyclone JOSÉ, actuellement classé en catégorie 4, fait l’objet d’une grande vigilance. Les informations météorologiques indiquent que le phénomène devrait épargner la Guadeloupe mais affecter les îles de Saint Martin et Saint Barthélémy. Des vents violents, jusqu’à 130 km/h hors rafales et une houle de 2 à 3 mètres devraient atteindre les côtes des deux îles dans l’après- midi de samedi.

Les bâtiments non endommagés permettant d’accueillir la population ont été recensés et les messages de vigilance et de mise à l’abri sont en cours de diffusion localement. La Ministre des Outre-Mer, présente sur site, suit avec attention sa mise en œuvre opérationnelle.

Le déploiement des moyens de secours et d’intervention s’est accéléré au cours des dernières heures grâce à la disponibilité de l’aérodrome de Grand-Case (Saint Martin).

Sont désormais déployés sur le territoire de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy en renfort des moyens locaux, 455 agents de l’Etat : gendarmes, policiers, personnels de la sécurité civile, militaires et personnel de santé. Avec les arrivées d’effectifs attendues dans les prochaines heures, près de 1100 agents de l’Etat seront déployés sur place d’ici demain.

Cette présence renforcée permettra d’assurer les secours aux personnes, mais aussi de rétablir l’ordre public. L’escadron de gendarmes mobiles, de même que la présence du procureur de la République du TGI de Basse-Terre, devrait permettre de lutter contre les pillages constatés ces dernières heures.

Des allers-retours permettant l’acheminement des hommes et des matériels nécessaires à la gestion de la situation d’urgence, en particulier de l’eau et des vivres, sont désormais organisées grâce à d’importants moyens aériens déployés à partir de la Guadeloupe : un avion militaire de type Casa, 3 hélicoptères militaires, 3 hélicoptères du ministère de l’intérieur et 4 avions civils réquisitionnés (2 ATR et 2 Twin Otter). Ces moyens permettent également l’évacuation sanitaire des personnes blessées ou malades vers la Guadeloupe. Dès ce soir, un nouvel appareil militaire polyvalent de type A400M arrivera avec à son bord des équipages supplémentaires ainsi que du matériel et des moyens de liaison.

La phase de reconstruction des îles est d’ores et déjà anticipée avec la mobilisation d’un bâtiment de la marine nationale (BPC) qui appareillera dès mardi prochain pour acheminer sur place des engins de génie civil notamment.

Gérard COLLOMB tient à assurer l’ensemble des habitants des deux îles du total engagement des services de l’Etat, pleinement mobilisés pour les soutenir et pour faire face à leurs côtés à cette catastrophe d’une ampleur exceptionnelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *