Saint-Martin : Une guadeloupéenne, conseillère régionale à Paris, visite l’île où elle a grandi

Vues : 363

Vendredi 24 novembre 2017, une conseille régionale élue en Ile-de-France, quitte l’aéroport du Pôle Caraïbe de Guadeloupe et arrive à Grand Case, sur la piste de l’aéroport de Saint-Martin .

Après plusieurs déplacements, c’est un constat de désolation que découvre Babette de Rozières qui a grandi sur l’île saint-martinoise dans la partie française.

Malgré tous les efforts consentis pour le redémarrage sociale et économique à Saint-Martin, l’état de la catastrophe fait de Saint-Martin, une île sinistrée qui entame une longue convalescence avant une reconstruction qui durera au moins cinq ans.

Le lundi 6 novembre le Premier ministre Edouard Philippe a assisté à la rentrée scolaire des élèves de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, des îles sinistrées après la catstrophe cyclonique au début du mois de septembre dernier. Même si «100% des élèves inscrits dans l’île ont pu être scolarisés», notait le journal Le Figaro (6/11/17), 4 établissements scolaires parmi les 21 que comptent l’île de Saint-Martin sont irrécupérables. (Ci-dessous arrivée du 1er Ministre en Guadeloupe, le samedi 4 novembre).

Deux mois après la catastrophe, l’Etat fait un bilan des dégâts sévères qui cicatrisent sur les deux îles. 20 000 constructions sont endommagées sur les deux îles françaises, des dégâts parfois irréversibles.

Aujourd’hui, une grande partie des déchets a été déblayée et la vie normale commence à reprendre son cours attestent les notes gouvernementales. L’électricité et la téléphonie mobile ont été rétablies à 100%, plus de 10 000 bâtiments ont été asséchés, les liaisons aériennes n’ont repris qu’au début de ce mois.

Les acteurs publics concentrent actuellement leurs efforts sur le redémarrage économique et sur l’accès à l’eau à Saint-Martin. Beaucoup d’entreprises sont à l’arrêt total ou partiel, certains établissements hôteliers espèrent rouvrir qu’à partir de l’été 2018.

Mais sur des îles ravagées à près de 80 %, la reconstruction en marche sera longue. Par décret du 12 septembre 2017, une délégation interministérielle a été créée, ayant pour mission de concevoir et coordonner les actions relevant de la reconstruction des îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin.
Le préfet Philippe Gustin a été nommé délégué interministériel, le 14 septembre,  pour la reconstruction des deux îles et placé auprès d’Annick Girardin, la ministre des Outre-mer.

En début de semaine, ce mardi 21 novembre, un protocole d’accord pour une reconstruction « durable » de Saint-Martin a été signé à Matignon entre l’Etat et la collectivité. La ministre des Outre-mer Annick Girardin et le président de la collectivité de Saint-Martin Daniel Gibbs ont praphé ce protocole d’accord pour rendre « efficace et durable » la reconstruction du territoire. C’est le 4e comité pour la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthélémy au lendemain de la catastrophe cyclonique. (Ci-dessous 3ème comité – 11 octobre 2017)

Secours, sécurité, cartes prépayées, aides aux entreprises, rentrée scolaire, reconstruction, 2 mois et demi après Irma, des dossiers urgents pour les habitants de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin qui savent que leurs îles ne seront reconstruites que dans 5 ans.

Saint-Barthélemy – 21 km² – 5 000 entreprises
Saint-Martin – 53 km² (90 km² pour toute l’île) – 7 000 entreprises

En 2007, Par référendum les deux îles sont devenues des collectivités d’Outre-mer (COM) régies par l’article 74 de la Constitution, ce qui leur permet de disposer d’un statut et d’institutions spécifiques. Elles disposent à ce titre de l’autonomie fiscale et d’importantes compétences par rapport aux collectivités de droit commun, notamment en matière d’urbanisme et de développement économique.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesBDR/pour C’news Actus Dothy/helene valenzuela/afp/Ministère des Outre-mer


1 commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *