Saisie de 133 kgs de cannabis sur un bateau en provenance de Saint-Vincent

Vues : 226

Le 06 avril 2016, l’antenne caraïbe de l’OCRTIS (Direction interrégionale de police judiciaire Antilles Guyane), en partenariat avec les services de police de Saint-Vincent, Sainte Lucie et la National Crime Agency (Royaume-Uni), ont déterminé l’envoi d’une très forte quantité d’herbe de cannabis à destination du marché antillais par tapouille (bateau de pêche local) au départ de Saint Vincent.

saisie-cannabis-f

L’OCRTIS a actionné la direction garde-côtes des douanes, agissant dans le cadre de l’Action de l’Etat en Mer sous l’autorité du Préfet de Martinique.
L’avion F406 de la DRGC missionné pour relocaliser la cible, a rapidement confirmé la présence d’une embarcation avec 5 personnes à bord et transportant un nombre important de ballots de produits stupéfiants.

La vedette des garde-côtes de Pointe à Pitre « PITERA » et les deux semi-rigides rapides de Martinique basés au Marin et à Fort de France, « TARPON et MACOUBA», appuyés par l’hélicoptère RACAM, ont intercepté le bateau à 25 km environ des côtes au nord-ouest du Prêcheur.

saisie-cannabis-a

Au cours de l’interception, les 5 passagers ont rejeté à la mer de nombreux ballots, dont une vingtaine a pu être récupérée pour un poids de 133 kgs. Ces ballots qui contenaient de l’herbe de cannabis.

saisie-cannabis-h

Sur instructions du Procureur de la République de Fort de France, les investigations judiciaires suivies par la JIRS 1ont été confiées à l’antenne OCRTIS Caraïbe, les cinq mis en cause originaires de Saint Vincent, Grenade et La Dominique, ont été placés en garde à vue à Fort de France.

Cette opération, sous la coordination de l’antenne OCRTIS Caraïbe, a nécessité une forte implication des services répressifs et de renseignements anti-narcotiques de la zone caraïbe et une grande réactivité du dispositif aéro-maritime des douanes, réalisant ainsi une saisie d’herbe de cannabis destinée au marché antillais.

Sources : Préfecture Martinique