Saisie de 524 kg de Marijuana

Vues : 35

Interception d’un caboteur par la frégate de surveillance Ventôse de la Marine nationale, ayant permis la saisie de 524 kilogrammes de Marijuana, soit l’équivalent de près d’un million de doses qui ne circuleront pas dans les rues.

Dans la nuit du 03 au 04 juin 2015, la frégate de surveillance Ventôse est intervenue à 130 milles nautiques au Sud-Ouest de Saint Martin pour intercepter le caboteur Lady Margaret battant pavillon d’Anguilla et suspecté de trafic de drogue.

Saisie-524-kg-de-marijuana-3

Mise en place sur un renseignement reporté aux autorités françaises par l’agence interministérielle de lutte contre le narcotrafic aux USA – la Joint Inter Agency Task Force – South (JIATF-S) de Key West (Floride) et enrichi par la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), l’opération a été conduite par la frégate de surveillance Ventôse dans la nuit du 03 au 04 juin 2015. Précédemment, l’embarcation suspecte avait été localisée et suivie grâce au concours d’avions de patrouille maritime américains.

524-kg-de-marijuana-saisie

Après avoir obtenu l’autorisation de l’Etat du pavillon conformément à l’article 17 de la convention de Vienne de 1988, l’équipe de visite de la frégate Ventôse a pris le contrôle du caboteur dont l’équipage s’est montré coopératif. Quelques minutes après le début des recherches, des ballots d’herbe ont été découverts qui se sont révélés être composés de Marijuana. La cargaison saisie est estimée à 524 kilogrammes de produits stupéfiants, soit près d’un million de doses qui ne circuleront pas dans les rues.

Saisie-524-kg-de-marijuana

La frégate de surveillance Ventôse a accosté mardi 09 juin 2015 à la base navale militaire de Fort-de-France, où l’antenne Caraïbes de l’office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) a récupéré puis détruit la cargaison de drogue.

Agissant dans le cadre de l’Action de l’État en mer, les forces armées aux Antilles opèrent
régulièrement de manière coordonnée avec les autres administrations françaises ainsi que ses
partenaires étrangers de la Caraïbe, pour réprimer les trafics de drogue en haute mer. Ces opérations sont placées sous l’autorité de Fabrice Rigoulet-Roze, préfet de la Martinique, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer aux Antilles et conduites depuis le centre opérationnel interarmées implanté à Fort-de-France par le contre-amiral Georges Bosselut, commandant supérieur des forces armées aux Antilles et commandant de la zone maritime Antilles.

Cette opération illustre la détermination et l’efficacité de l’action interministérielle menée par la
France pour lutter contre le trafic de produits stupéfiants en zone maritime Antilles.

Cette opération porte le bilan de cette année 2015 à plus de 5,8 tonnes de drogue interceptées
en mer par l’action conjointe des services français dans la zone maritime Antilles.

Photos : FAA