Saisie de 58 kilos de cocaïne dissimulés dans un container sur le port de Fort de France

Vues : 2576
container-cocaine-fort-de-france

C’est un très beau coup de filet pour les autorités judiciaires et douanières de la Martinique après une longue enquête.

Dans la nuit de mercredi à jeudi dernière, elles ont mis la main sur près de 60 kilos de drogue, 58 kilos de cocaïne précisément. Les trafiquants avaient caché la marchandise illicite dans plusieurs sacs de sport. Ces sacs se trouvaient dans un container sur le port de Fort-de-France et devaient prendre la direction de l’hexagone.

Cette saisie de drogue est le fruit d’une action conjointe, minutieusement préparée par trois services, acteurs de la lutte contre le trafic de stupéfiants.

En effet, la douane, l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants, l’OCRTIS et la gendarmerie ont travaillé ensemble à partir de plusieurs éléments.

Les individus interpelés seront présentés à la justice.

Il s’agit de la première bataille remportée par les services anti-drogue de l’ile, dans ce qui s’apparente à un nouveau trafic de stupéfiants entre la Martinique et la France.

saisie-drogue

Communiqué de la Gendarmerie Martinique

Suite à un renseignement recueilli par les militaires de la gendarmerie de Martinique, les enquêteurs de la section de recherches se sont rapprochés de leurs homologues de l’OCRTIS et de la DNRED (Douanes) afin d’exploiter au mieux les informations détenues.
A l’issue d’une réunion de coordination, le parquet de Fort-de-France a décidé le 25 octobre 2016 de diligenter une enquête commune relative à ce trafic de stupéfiant (cocaïne), associant l’ensemble des unités et services concernés.
Les investigations menées dans la nuit du mercredi 09 au jeudi 10 novembre 2016 sur le port de commerce de Fort-de-France ont permis la découverte dans un conteneur de 57,7 kg de cocaïne.
Les produits ont été immédiatement saisis. L’enquête confiée conjointement à la section de recherches de la gendarmerie et de l’OCRTIS se poursuit afin démanteler ce trafic d’exportation de stupéfiants entre la Martinique et la métropole.

Rachel d’Auvergne / Photo : DR


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *