Sanctionnés car ils laissaient leurs assistants pratiquer des actes médicaux

Vues : 3048

C’est une histoire qui aurait pu mal finir avec des conséquences bien plus graves également. Dernièrement, la Chambre interdisciplinaire du Conseil de l’ordre des médecins des Antilles-Guyane a condamné un centre d’esthétique basé à Fort-de-France à une interdiction d’exercer la médecine pendant 3 mois.

L’affaire a été révélée par le contentieux qui opposait deux centres de médecine esthétique. Le premier, situé au Lamentin, avait constaté que son concurrent, basé à Fort-de-France, ne respectait pas les règles du jeu mais surtout la loi. C’est ainsi qu’il a saisi l’ordre des médecins des Antilles-Guyane. Il y a peu de temps la Chambre interdisciplinaire du Conseil de l’ordre des médecins a rendu sa décision en donnant raison au centre situé au Lamentin.

La décision est intervenue après la constatation suivante : plusieurs actes dits médicaux n’ont pas été effectués par des médecins mais par des assistantes. Ces dernières n’ont pas la qualification et les diplômes nécessaires. C’est donc en toute illégalité qu’était pratiquée la médecine. La délégation d’actes médicaux à des non-médicaux (assistants) est interdite. En l’espèce il s’agissait d’actes au laser comme l’épilation, le traitement de l’acné ou encore les procédés de rajeunissement.

Autre pratique mise en exergue par la décision de la Chambre interdisciplinaire est la vente de soins d’esthéticienne en laissant penser aux patients qu’il s’agissait de soins médicaux. En effet certains peelings n’avaient aucune fonction thérapeutique. Les patients pouvaient faire la confusion car ces actes étaient pratiqués dans un lieu d’exercice de la médecine.

Cette décision sanctionne administrativement les pratiques illégales du cabinet. Les personnes qui ont été traité par des non-médicaux peuvent dès lors obtenir réparation. Ceux qui ont également subi un préjudice physique, moral ou financier sont concernés.

A.G Photo : centre laser sorbonne


4 commentaires :

  1. paindoux

    Encore un article incomplet comme on en trouve fréquemment aux Antilles !!
    Pourquoi ne pas donner les noms de ces deux centres ? Hein ? Sommes -nous des demeurés qui ne savent pas lire, écrire et prendre nos responsabilités ??
    Messieurs et dames les journalistes ou plutôt journaleux, menez jusqu’au bout vos investigations et donnez des articles complets et non des miettes…..

    1. dav

      Le Dr ANNE MARIE GARCEAU, du centre situé à la YOLE à FDF a été condamné à 3 mois d’interdiction d’exercer pour pratique illégale de la médecine notamment médecine esthétique.

  2. no captance

    Il n existe qu un seul GROS centre esthétique a FDF a ma connaissance… situé dans un immeuble portant le nom d une embarcation martiniquaise tres connue non loin du quartier Dillon….

    Et concernant l autre je n en vois qu un situé dans un quarier portant le nom de l Etat americain ou se situe Los Angeles…

    En cherchant un minimum j ai trouvé. .. donc faisons un minimum d efforts.

Les commentaires sont fermés