Sauvetage d’un skipper au large de Saint-Martin

Vues : 336

Le vendredi 18 mai à 05h50, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage en mer (CROSS Antilles-Guyane) intercepte sur sa station déportées VHF de Saint Martin un appel de détresse Mayday sur le canal 16 mais sans pouvoir rentrer en contact avec le navire.

Le CROSS AG prend aussitôt la coordination d’une opération de recherche et de sauvetage et tente de localiser le navire en détresse en interrogeant les navires présents dans la zone et les stations côtières des îles voisines d’Anguilla et d’Antigua et Barbuda. Le skipper du navire de nationalité allemande parvient à reprendre contact trois heures plus tard. Il confirme être désemparé et épuisé et transmet une position approximative dans l’Ouest de Saint Martin.

L’avion « GALAXY A » de la Douane française ainsi que le patrouilleur des gardes-côtes de Sint Marteen « JAGUAR » sont aussitôt engagés pour rechercher le navire et lui porter assistance. Malgré des conditions de visibilité difficiles et une mer très formée (creux de 2,5 m), le voilier NA-NU-I est relocalisé à 17h30 par « GALAXY A » à 25 milles nautiques au Sud-ouest de Saint Martin. Le CROSS AG déroute le navire de commerce panaméen «OCEAN PRINCESS» pour rester au contact du voilier en attendant l’arrivée du patrouilleur « JAGUAR ».

A 22h30, le patrouilleur « JAGUAR » arrive au contact du NA-NU-I. Il parvient à évacuer le skipper et prendre en remorque le voilier malgré une mer forte grâce à l’appui de l’OCEAN PRINCESS qui, avec ses 130m de long, les abrite des vagues et du vent. A 5h00 du matin, le samedi 19 mai 2018, le skipper très affaibli est pris en charge au port de Simson Bay par une équipe médicale pour établir un bilan de santé.

Cette opération permet de saluer l’excellente coopération internationale qui prévaut dans la Caraïbe et permet sous la coordination du CROSS Antilles-Guyane de secourir les marins en difficulté.