Sauvons les récifs coralliens de la Martinique !

Vues : 36

Pour étendre le port de Fort-de-France, au lieu d’utiliser des matériaux de carrières ou des déchets du BTP, les autorités de la Martinique ont choisi le massacre de 13 ha de récifs coralliens pour s’en servir comme matériaux de construction !!

800 000 m3 de récifs coralliens riches en biodiversité sont sciemment et et cyniquement menacés de destruction, soit 13 ha sur 6 mètres de profondeur (l’équivalent de 20 stades de football sur la profondeur de deux étages) !!!

Le récif corallien de la Grande Sèche, situé au cœur de la Baie de Fort-de-France, l’une des plus belles baies du monde, constitue pourtant un habitat unique et riche en espèces rares ou menacées. On y trouve des monuments coralliens âgés de plusieurs siècles encore en construction, des éponges, des gorgones, et même des espèces rares, classés sur la liste rouge de l’UICN, comme le Mérou de Nassau, prédateur du poisson-lion, une espèce invasive.
Les récifs coralliens sont aussi des remparts naturels contre la houle et protègent nos côtes de l’érosion et des inondations. Ils sont aussi des abris pour les petits poissons et permettent le renouvellement des stocks de poissons pour la pêche.

Cette destruction programmée des coraux, au moment où la communauté internationale tire la sonnette d’alarme sur l’effondrement de la biodiversité et la disparition des coraux, est inadmissible. D’autant plus que l’Etat se veut exemplaire en la matière et s’apprête à promulguer une loi de protection de la Biodiversité.

Pourtant, des solutions pourvoyeuses d’emplois et plus respectueuses de l’environnement existent comme l’usage des déchets issus du BTP ou l’extraction des matériaux de carrière. Mais les autorités ont le toupet d’affirmer que la destruction de coraux est la meilleure solution pour l’environnement !! Bien qu’elles aient promis dans les média locaux que le projet serait amélioré, elles refusent catégoriquement de s’engager légalement !!
Rappelons qu’en 1999, la Préfecture de Martinique a été complice de la destruction illégale de 17 ha de récifs coralliens sur le même site et pour les mêmes raisons, réalisée à l’insu des autres instances chargées de la protection du milieu aquatique…

Disons NON à ce crime écologique contre la Biodiversité martiniquaise ! Préservons le Patrimoine Naturel de la Martinique!

Nous demandons donc l’annulation de toute destruction de coraux et le classement du récif corallien de la Grande Sèche en zone protégée.

Via le lien suivant : Signez la pétition