Scandale sexuel en Haïti : Les abus d’une organisation humanitaire britannique

Vues : 1117

Le président haïtien, Jovenel Moise, a condamné l’organisation caritative britannique, Oxfam dont les membres sont soupçonnés d’avoir eu des rapports sexuels rémunérés alors qu’ils étaient en mission pour secourir les haïtiens après le tremblement de terre de 2010.

Jovenel Moïse a déclaré : « Il n’y a rien de plus indigne et malhonnête qu’un prédateur sexuel qui utilise sa position dans le cadre de la réponse humanitaire à une catastrophe naturelle pour exploiter les personnes nécessiteuses dans les moments de grande vulnérabilité », a déclaré Jovenel Moise dans un message Twitter, lundi soir. « Ce qui s’est passé avec Oxfam en Haïti est une violation extrêmement grave de la dignité humaine », a-t-il ajouté.

«Des inquiétudes ont été exprimées au sujet du comportement du personnel au Tchad, ainsi qu’en Haïti, sur lequel nous n’avons pas su agir adéquatement» a répondu Penny Lawrence, la directrice générale adjointe d’Oxfam. Elle a depuis démissionné.

Selon une enquête du Times publiée vendredi 9 février, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam en Haïti. Une source citée par le quotidien britannique dit avoir vu une vidéo d’une orgie avec des prostituées portant des T-shirts d’Oxfam. Quatre employés ont été licenciés et trois autres ont démissionné avant même la fin de l’enquête interne lancée en 2011, a assuré l’ONG. Le Belge Roland van Hauwermeiren est épinglé dans le scandale. (RTBF)

Ce même vendredi, l’Organisation caritative britannique, Oxfam avait qualifié de « totalement inacceptable » le comportement de ces travailleurs. Pour l’ONG « de telles allégations risquaient de miner la confiance du public dans les organisations caritatives ».

Le président d’Haïti a condamné fermement le scandale sexuel d’Oxfam.


L’ex-employé belge Roland van Hauwermeiren se défend.

Quant au gouvernement haïtien, il a annoncé le lancement d’une enquête « faire toute la lumière sur cette question et à trouver les responsables, ceux qui sont impliqués dans cette affaire et que, s’ils sont trouvés coupables, soient punis conformément à la justice » a précisé le ministre haïtien des Affaires étrangères Antonio Rodrigue (ci-dessous), mercredi, lors d’une conférence de presse.

Le programme de secours en Haïti a reçu 1,7 million d’euros en 2011 de l’UE et La secrétaire britannique au Développement international, Penny Mordaunt, a déclaré qu’Oxfam s’était excusée pour son comportement « effroyable » et que le gouvernement n’avait pas été informé à l’époque des allégations d’inconduite sexuelle.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Imagesen.mercopress.com/RFTBF