Sdf contrôlé à la Gare de Lyon : L’homme qui a filmé la scène est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles

Vues : 6277

Dernier rebondissement dans l’affaire du sdf handicapé, contrôlé à la Gare de Lyon, lundi 2 mai. La Police était visée, une vidéo laissait penser à un contrôle abusif vis-à-vis d’un homme en grande incapacité physique.

Mais cette version qui a suscité indignation et agacement devient une affaire grave. Le vidéaste aurait travesti la réalité. Aujourd’hui, cette affaire prend une tournure judiciaire. Le préfet de Police de Paris a décidé de porter plainte contre Jean-Didier Bakekolo.

Jean-Didier bakekolo est agent de sécurité, c’est lui qui a filmé et posté sur les réseaux sociaux, une fin de contrôle de trois agents de police qui dure 12 mn. Dans ce film amateur depuis son portable, l’auteur « rapportait » les propos du sdf, François Bayga, qui traduisaient le mépris des contrôleurs à son égard et aussi le peu d’intérêt pour son infirmité. L’homme a des prothèses, il est handicapé des jambes et d’un bras.

Malgré des enquêtes internes, qui contredisaient cette version, les internautes indignés se sont manifestés rageusement sur le Net. Une polémique qui est aujourd’hui sans fondement selon la Police. Le préfet rappelle que ce genre de contrôles sont le fait du Procureur de la République qui autorise les policiers à aborder toutes personnes suspectes dans les gares et ses abords.

Ce mardi matin (10 mai) Michel Cadot, Préfet de Police de Paris, dépose plainte et poursuit Jean-Dideir Bakekolo pour diffusion de fausses nouvelles.

L’affaire est assez grave pour que l’association GPX se porte solidaire de leurs confrères policiers.
Selon Jimmy Terrine, le Président du GPX, Association de Policiers Ultra marins, « ses accusations sans fondement jettent inévitablement le discrédit sur le travail des agents et rendent encore plus compliquées leurs missions auprès de la population ». Au nom de son groupe GPX, Le sous-brigadier Jimmy Terrine, se réserve le droit de porter plainte et se porte partie civile contre le vidéaste Jean-Didier Bakekolo.

Des plaintes qui auront sans doute des conséquences sur l’activité professionnelle du vidéaste amatteur. Jean-Didier Bakekolo est agent de sécurité, il contrôle les bagages à l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle.

Dorothée Audibert-Champenois


2 commentaires :

  1. Davon Henry

    Il n’est pa SDF. C’est un sportif professionnel. Très déçu de People Bo Kay qui, malgré son projet de mettre en valeur nos peuples, saisit la moindre occasion de faire des clics en titrant comme sur BFM-TV.

    Ce journalisme partisan d’extrême droite (police et syndicat prenne les trois quart du texte mais la victime ne devient dans vos mot qu’un simple sdf) est très décevante pour ce site que j’apprécie en tant qu’artiste guyanais.

    Je suppose que ce sont les idées nauséabondes de Dorothée Audibert-Champenois qui se révèlent, ou surtout sa proximité avec le monde policier qui a tendance à réécrire la réalité.

    1. Bido

      Davon Henry l’article ne précise pas que votre idole, je parle du SDF, à été contrôlé par les policiers au motif qu’il urinait dans la station et qui de plus, a été agressif envers les policiers.
      L’article ne précise pas que ce SDF a enlevé lui même ses prothèses alors que les policiers ne lui ont pas demandé de le faire.
      Donc extrême droite ou pas, vous en tous cas vous êtes extrêmement stupide.

Les commentaires sont fermés