Second tour CTM : Les candidats font tout pour convaincre les abstentionnistes

Vues : 198
Elections-regionales-decembre-2015-premier-tour

Ceux qui n’ont pas voté dimanche dernier représentent une source considérable de voix pour les candidats en lice pour le second tour. Reste encore à les convaincre de se rendre aux urnes.

Depuis mardi les représentants de chaque liste sont sur le terrain, ils enchainent les meetings, réunions de quartier, multiplient les interactions avec la population. Le but faire voter le plus de personnes possibles. Et pour cause, le premier tour a brillé par son taux d’abstention élevé, plus de 60%. Tous les candidats s’accordent à dire que l’abstention massive n’est pas la meilleure de choses. Selon Serge Letchimy, tête de liste EPMN, c’est clairement l’abstention qui l’a empêché de gagner dimanche dernier. Alfred Marie-Jeanne et Yan Monplaisir espèrent qu’avec leur fusion il réussiront à convaincre les abstentionnistes de voter pour eux avec cette nouvelle proposition de liste.

Les évincés du premier tour estiment que l’abstention a faussé les résultats. Nathalie Jos de Martinique Citoyenne l’a répété à plusieurs reprises : « Gagner une élection, qu’elle soit municipale, régionale, départementale ou encore nationale, alors que l’abstention est supérieure à 50% ne donne aucune légitimité à l’élu. Car au final il a gagné grâce à une infime partie des inscrits qui ne représente pas l’ensemble de la population »

Lors des précédentes élections l’abstention a gagné du terrain. Les jeunes ne votent plus, les élus ont mauvaise réputation et les nombreuses affaires de justice dans lesquels certains (hommes comme femmes) sont impliqués n’arrangent pas les choses. Comment convaincre ce groupe d’irréductibles qui résistent ? Pour les candidats encore dans la course cela passe obligatoirement par les échanges avec la population dans les quartiers et dans les médias.

Verdict demain, dimanche 13 décembre !

A.G