Serge Letchimy dénonce les « attaques » de Bondamanjak

Vues : 4104

Tribune de Serge Letchimy, Président du Conseil Régional, publiée ce jour sur sa page Facebook :

Une fois de trop

Tout homme qui s’engage, qui dirige s’expose à la critique, à la controverse, aux jugements, aux attaques et parfois même à la calomnie.

Ainsi en est-il de la démocratie.

Mon engagement politique ne s’est jamais senti ébranlé par cette triste et douloureuse réalité.
Depuis plusieurs années, je suis l’objet de façon récurrente, de façon systématique, de façon ciblée, des attaques d’un prétendu média local à savoir Bondamanjak .

Tout y est bon pour faire de Serge Letchimy l’homme à abattre. Mensonges, ragots, médisances calomnies, diffamations j’ai à ce jour tout vu, tout entendu.

J’ai traité ces attaques parfois dans l’indifférence, parfois quand cela était nécessaire en faisant intervenir le droit

Je suis aujourd’hui, une fois de plus, une fois de trop à travers ma fille l’objet d’une nouvelle charge.

Ma fille comme beaucoup de jeunes bacheliers a poursuivi ses études en France et fait partie de ceux nombreux qui ont rêvé revenir au pays pour y vivre et contribuer à son rayonnement.
Voilà que sur la base de ses compétences et de ses diplômes, elle est recrutée dans une entreprise martiniquaise, qui comme beaucoup d’entre elles, perçoit des subventions publiques, dans le respect des règles et des procédures, (d’autant que les fonds européens étaient gérés par l’état à l’époque).

Jamais ma fille ne m’a sollicité pour un quelconque recrutement, ou une quelconque faveur de quelque nature qu’elle soit.

Comment comprendre qu’entre martiniquais, on puisse aller aussi loin, et par personnes interposées contourner ainsi lâchement le débat d’idées et d’opinions pour s’en prendre aux proches de ceux qui sont au front, et ce dans leur plus intime quotidien.

Les valeurs de respect d’autrui que je porte en moi m’ont interdit à ce jour, de m’adonner à ce genre de pratiques qui pourraient facilement être alimentées par des découvertes surprenantes dans un quotidien de cinq ans, dans mes fonctions de Président de Région.

Je continuerai de m’en préserver et de cultiver cette humanité qui est en moi et qui ne m’accorde comme seul privilège de posture, cette intégrité qui ne permet pas le mélange des genres, et me commande le respect de tous.

Je suis très fier de ma fille Cassandre comme je suis très fier de toutes ces jeunes martiniquaises et de tous ces jeunes et martiniquais qui luttent pour faire sortir ce pays de la torpeur.

Serge Letchimy
Député, Président du Conseil Régional de Martinique