Serge Letchimy et Bruno-Nestor Azérot demandent un moratoire sur la mutation des enseignants

Vues : 13

Par un courrier daté du 08 septembre 2015 et cosigné par le Député-Maire de Sainte-Marie, Bruno Nestor Azerot, Le président du conseil régional a interpellé la ministre de l’éducation nationale sur la situation des néo titulaires mutés hors de Martinique.

Serge Letchimy et Bruno Nestor Azerot, ont relaté dans leur courrier la situation de quelques enseignants dont la mutation créerait des situations humainement inacceptables, et en complète opposition avec les valeurs portées par le gouvernement.

Les parlementaires soulignent que l’attention de Madame la rectrice a déjà été attirée sur cette situation, ce qui a en effet permis de trouver une issue favorable à quelques-unes des demandes de réaffectation. Seulement, ces dramatiques situations s’adossent à un contexte tout autant douloureux qui ne pourrait être laissé en dehors de la nécessaire décision politique.

Cette décision politique ne relève plus d’une mécanique des procédures et s’impose sur le fond.

Serge Letchimy et Bruno Nestor Azerot rappellent que la Martinique se trouve devant le défi majeur de la décroissance démographique et du départ de trop nombreux jeunes de la Martinique. Ces phénomènes aggravent le vieillissement de la population et la dépopulation de notre territoire.

Pour toutes ces raisons majeures les deux parlementaires sollicitent un rendez-vous urgent auprès la Ministre pour demander un moratoire d’une durée de cinq années sur les mutations des enseignants.

Photo d’illustration