Serge Letchimy et Bruno Nestor-Azerot favorables à la loi El Khomri ?

Vues : 1060

C’est la question que certains se posent en constatant que les noms des deux députés n’apparaissent pas sur la liste des signataires de la motion de censure.

Le seul recours possible contre le projet de loi El Khomri était que des députés déposent une motion de censure à la majorité absolue, soit 288 signataires. Mais cette dernière est difficilement réalisable. Une deuxième motion de censure par les députés du Front de gauche, des députés écologistes et les frondeurs socialistes pouvait alors fonctionner. Il fallait pour cela réunir 10 % des élus (soit 58 députés), mais seuls 56 députés ont signé la motion, soit deux de moins que nécessaire. Parmi les signataires apparaissent Alfred Marie-Jeanne et Jean-Philippe Nilor. Mais les noms de Serge Letchimy et Bruno Nestor-Azerot n’y figurent pas. S’ils avaient signé, la motion de censure de gauche aurait pu passer.

loi-el-khomri

La loi El Khomri suscite beaucoup de réactions en France. Salariés, étudiants, syndicats, chômeurs, patrons et même de nombreux élus s’y opposent. Les grèves et manifestations se sont multipliées, le mouvement « nuit debout » s’est répandu comme une trainée de poudre sur l’ensemble du territoire. Pour être sûr que le projet de loi passe, Manuel Valls, premier ministre a décidé d’utiliser l’article 49-3 pour le faire passer de force.

Pour rappel le projet de loi El Khomri prévoit d’assouplir de nombreuses règles du Code du travail en privilégiant le recours à la négociation collective, notamment en matière de temps de travail. Cette réforme du travail prévoit également des dispositions concernant le licenciement économique, les heures supplémentaires ou les visites médicales au travail.

A.G


2 commentaires :

  1. MARTIN

    Vous avez très bien vu , et non seulement Serge Letchimy et Bruno Nestor-Azerot sont favorables à la loi El Khomri, mais aussi Serge Letchimy et Bruno Nestor-Azerot sont favorables à ce gouvernement, et ils l’ont même peut-être sauvé de la censure, car les députés de droite auraient pu voter cette motion.
    La dictature dans tous ses états.

Les commentaires sont fermés