Serge Letchimy : Sa « lettre aux martiniquais »

Vues : 2899

Ma lettre aux martiniquais : « Nous avons ensemencé de l’espoir »

Mes chers compatriotes,

Nous vivons ce vendredi 18 décembre 2015 un moment important de notre histoire. Cette collectivité de Martinique qui voit le jour est un outil majeur, qui offrira à notre pays davantage d’efficacité et de cohérence dans la conduite des politiques publiques.

Je veux ici, en premier lieu, saluer le verdict des urnes, et souhaiter que la Martinique soit conduite vers la réussite, dans la paix, et le respect des opinions.
A tous les martiniquais, et en particulier aux 70776 électeurs qui m’ont accordé leur confiance, j’ai comme vous le savez choisi de ne pas siéger dans la nouvelle collectivité.

J’ai durant cinq ans assumé mes fonctions dans un engagement total, et travaillé sans relâche avec élus, agents territoriaux, et acteurs économiques et sociaux, pour tenter d’améliorer la situation de notre Martinique.

La nouvelle donne issue des urnes m’invite aujourd’hui à prendre du recul sur ces quelques années passées : prendre le temps d’analyser les succès que nous avons enregistrés, et sans doute aussi les erreurs que nous avons pu commettre. Chaque expérience n’est-elle pas une précieuse occasion d’apprendre, et de progresser ?
Je mettrai aussi à profit ce temps pour amplifier ma mission de parlementaire, importante pour nos droits, pour nos collectivités, pour nos entreprises.

Enfin, j’ai confiance en l’équipe qui siègera, et qui animera une opposition constructive autour de la sagesse de Jean-Claude Duverger, et de la maîtrise de Fred Lordinot. Nous aurons un groupe ouvert et à l’écoute, mais sans concessions quant à l’exercice de la démocratie, à l’amélioration du sort des martiniquais, et à l’élévation des consciences et du sens des responsabilités.

Je suis fier de ce que nous avons accompli pour vous et avec vous, durant ces cinq années. La Martinique a avancé, et nous avons posé les bases d’une nouvelle dynamique.

– Le renforcement d’indispensables relations avec notre environnement caribéen,
– Des initiatives multiples pour l’indépendance énergétique, et la protection de notre extraordinaire biodiversité
– Une amélioration des transports publics et une fluidification de la circulation
– un développement sans égal de la croisière et le labourage acharné d’autres pistes de développement touristique,
– une redynamisation réelle des filières agricoles et d’élevage de notre pays…

Les exemples sont encore nombreux.
Nous avons ensemencé de l’espoir.
Il grandira et fleurira s’il est entretenu.
Et d’autres grains devront être plantés.
C’est la seule voie pour continuer à sortir la Martinique des léthargies pénalisantes, et des ombres menaçantes de la consommation et de la dépendance, terreaux de tous les extrémismes.

Je crois en la Martinique, en la force de sa jeunesse, et cela exigent de moi de continuer à oeuvrer pour plus d’espérance, et de prospérité.

Votre député, Serge Letchimy