Shabba Ranks : Qu’est devenu l’artiste jamaïcain ?

Vues : 4937

Il y a deux jours nous vous donnions des nouvelles de la chanteuse Patra. Et son compatriote Shabba Ranks alors, l’artiste dancehall jamaïcain qui a vendu plus de trois millions d’albums entre 1990 et 1992, qu’est-il devenu ? Son tube le plus connu est « Mister Loverman. »

Shabba Ranks, né Rexton Rawlston Gordon, le 17 janvier 1966 est le premier artiste jamaïcain a avoir construit sa notoriété internationale principalement sur des titres « slackness » (des paroles légères évoquant ses relations avec les femmes).

Au début des années 90, Shabba Ranks est le DJ le plus célèbre de son île, une véritable star mondiale qui arrive sur scène en hélicoptère. Sa promotion est énorme pour l’époque. Le tout soigneusement orchestré par son manageur Clifton  » Specialist  » Dillon qui cherche par tous les moyens à l’imposer sur le marché américain.

Conscient de l’enjeu et ne souhaitant pas être mis dans l’ombre du rap, « Specialist » fera en sorte que Shabba s’affiche aux côtés de vedettes du Hip Hop et de personnalités américaines. (Ci-dessus, Shabba en compagnie de Donald Trump, Cindy Lauper, Super Cat et Tony Terry.)

Sa persévérance fini par payer, Shabba signera 3 albums avec EPIC Sony. Le chanteur gagne deux  Grammy Awards en 91 et 92 pour ses albums « Raw As Every » et « X-tra Naked. »

Mais en 1992 tous les efforts de Shabba sont réduits à zéro, il se laisse emporté dans la polémique du « Boom Bye Bye » de Buju Banton. Une chanson où ce dernier s’en prend très violemment aux homosexuels. Le titre devient tout de même numéro 1. Interrogé sur le sujet, Shabba Ranks défend Buju dans la presse, entraînant la colère des médias et de son label. Ses employeurs américains le lâchent. Il sortira tout de même un album en 1995, « A Mi Shabba » mais ce sera un flop.

Même si Shabba est beaucoup moins exposé sur la scène internationale depuis de nombreuses années, il reste toujours très actif. Ci-dessous le chanteur lors d’un concert en mars 2017 à l’occasion du « Love and Harmony Cruise. »

Aujourd’hui, il collabore régulièrement sur des titres avec d’autres artistes, et fait figure de référence auprès d’une bonne partie de la jeunesse jamaïcaine. Âgé de 51 ans, il a récemment déclaré « Je n’ai pas changé, je suis toujours le même « Mister Lover Man » des années 90. »

En octobre 2016, il a reçu « l’ordre de la distinction » pour sa contribution à la musique de son île.

Shabba vit toujours à Kingston et pour lui « la Jamaïque est le meilleur endroit au monde« . Il est programmé pour le Summer Reggaefest de Wembley à Londres qui aura lieu le 1er juillet 2017.

Julie V / Photos : Réseaux Sociaux