« Siwomyel la » de Pascale Pibidi

Vues : 338

Découvrez l’univers traditionnel de cette Foyalaise talentueuse. « Siwomyel la » est un titre qui se laisse facilement écouter. Avec ses passages de ti bwa, de flute des mornes elle réussit à entrainer celui qui écoute le morceau dans son monde.

Pascale Pibidi n’est pas une chanteuse professionnelle, mais elle évolue dans un monde de musique, chant et de danse. Avec un père passionné de chant et un oncle saxophoniste, elle avait ça dans le sang. Durant ses années primaire et collège, elle a fait partie d’un « groupe folklorique » les Cocotiers du Robert, elle a également évolué sur des podiums lors de fêtes patronales et dans les hôtels…

Dès son entrée au collège, elle suit des cours de guitare au Sermac avec Félix Clarion, cours poursuivis à Trinité avec Maurice Kéklard, qu’elle abandonne quelques années plus tard. Attachée à sa culture, et particulièrement à la danse, à son retour en Martinique, Pascale replonge dans le bèlè, suit des cours de danse puis décide d’entreprendre en parallèle des cours de chant. A cette époque, Pascale fait des enregistrements de « délires musicaux » avec Marc Elmira, bassiste, originaire du Robert, musicien caribéen convaincu, rigoureux, multi instrumentiste, décédé en 2011.

« Siwomyel la est un titre composé par Marc Elmira depuis 2005 et enfoui dans les tiroirs… Marc ELMIRA, multiinstrumentiste, originaire du Robert et fervent défenseur du patrimoine culturel, toujours prêt à démontrer son profond désir d’amélioration, d’apport de nouveautés et de fraîcheur dans la musique, ainsi que son profond attachement à ses racines, sa famille, sa culture. Depuis sa disparition, il m’apparaît essentiel de pouvoir préserver ces quelques textes et mélodies. Et mon coup de cœur a été porté sur celui-là !! Moi-même originaire du Robert, entre rebelles du Robert… »

Depuis plusieurs années elle pratique également l’accordéon et a monté son groupe. Elle poussait la chansonnette de temps en temps sans pour autant se lancer.

Elle quitte la Martinique pendant un certain temps mais en 2000 elle est de retour. C’est alors qu’elle se replonge dans le bèlè, son amour d’enfance. Elle suit des cours de danse au centre Culturel de Redoute, poursuit au Centre Culturel de Ste Thérèse puis au Centre Culturel de Crozanville ; elle décide d’entreprendre en parallèle des cours de chant et ce, pendant 6 ans.

Lors de ses découvertes musicales, elle rencontre Paulo Athanase, grand chanteur de musique traditionnelle, celui-là même qui lui donne les codes et technique du chant bèlè (respiration, placement de la voix, émotion). En 2013 elle remporte le 1er prix d’interprétation des chansons de Max Ransay. Avec Siwomyel elle rend à l’artiste disparu un vibrant hommage.

« Composé depuis 2005, j’ai choisi ce titre parmi d’autres compositions. Rentrée en studio, j’ai entamé la démarche  d’inscrire cet apport musical sur un support numérique. J’ai donc la lourde charge de restituer, de transmettre les émotions dictées par Marc dans l’interprétation  de Siwomyel la… Accompagnée et guidée par des professionnelles du coaching vocal, Sarah-Corinne EMMANUEL et Malory M, j’ai tenté de coller la couleur musicale de l’auteur/compositeur et la mienne pour donner naissance à Siwomyel la. C’est une musique de la Martinique qui reste ouverte sur l’ensemble de la Caraïbe et sur le Monde. C’est un avant-gout de la suite à venir… »

Pour écouter le titre cliquez sur le lien suivant : Siwomyel la

A.G